AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

T'as un problème avec moi, déchet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xerces I. Visconti


avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: T'as un problème avec moi, déchet ? Sam 5 Mai - 7:49

IDENTITE
[x] NOM : Visconti

[x] PRÉNOM : Xerces, Idonil

[x] ÂGE : 26 ans, mais il fait la trentaine en apparence. Il est plus mur que son âge.

[x] RACE : Un vampire, avec pour rang dans le clan la Manipulation.

[x] ORIENTATION SEXUELLE : Homosexualité refoulée, du coup il a souvent des relations avec des femmes pour compenser.

[x] MÉTIER : Xerces ? Travailler ? Quelle bonne blague...

Xanxus from KHR


IDENTIFICATION CORPORELLE[x] ARME FÉTICHE : L'arme qu'il privilégie le plus est le gun ; simple, rapide et efficace. Il possède un 9mm en métal argenté avec crosse en ivoire gravée de ses initiales. Le reste du temps, la plus part des objets ayant le gabarit suffisant pour assommer quelqu'un ou au moins le faire grogner de douleur peut lui servir d'arme.

[x] DESCRIPTION PHYSIQUE : Dans l'ensemble Xerces est le genre de mec bien foutu, mais vraiment bien foutu. Que se soit sa carrure haute et puissante qui dissuade la plus part des gens d'aller lui causer des ennuis ou son torse musclé souvent apparent sous une chemise entrouverte, il a vraiment tout pour plaire. Il est assez carré d'épaules, ses pectoraux sont bien développés, ses cuisses et ses bras sont superbement taillés ; n'importe qui aurait envie de toucher à son corps, pas étonnant qu'il attire autant les hommes que les femmes. Et malgré tout ça ne fait pas de lui un gros tas de muscles dégueulasse. Il plaît, il le sait et il en profite. Il n'est peut-être pas le plus bel homme du monde mais il sait jouer de ses charmes pour attirer les gens dans son lit... ou dans son estomac ! Car oui ne l'oublions pas ici Xerces est un vampire, un être de sang qui chasse sans répit et qui dévore ses proies sans douceur particulière. Mais le sang qui souille parfois son visage fait ressortir chez lui une certaine beauté animale latente et lui donne des airs de prédateurs aguerrit et pourrait presque donner à certains l'envie de s'offrir à lui sans résistance.

Son visage à la mâchoire puissante est animé par deux orbes carmins brûlants de haine ou de mesquinerie surmontés par des sourcils noirs constamment froncés, sauf quand il savoure quelque chose ou quand il dort peut-être. La forme de ses yeux est assez fine sans pour autant ressembler à un asiatique, mais ça lui apporte un certain charme. Son nez est classique, assorti au reste de sa face et sans disproportion flagrante. Juste en dessous, deux lèvres pulpeuses et délicieuses parfois retracées par une langue musclée et envoûtante s'ouvrent sur une puissante dentition armée de deux canines aiguisées pour trancher la chair du cou -ou du ventre- de ses proies. Le plus souvent son expression est agressive, lassée ou colérique, mais lorsqu'il décide de manipuler, charmer ou chasser, il prendra un air bien différent. Un sourire attirant ou joueur déformera ses traits accompagné par un regard brûlant de désir parfois faux, malheureusement pour ses proies les plus faibles qui ne résistent pas souvent à ses charmes quand il sort le grand jeu. Quand ils ont la carotide en moins, peut-être qu'ils le regrettent un peu...

Néanmoins Xerces reste un homme violent et lorsqu'il trouve que le jeu a assez duré sans réponse positive du partenaire ou de la proie, il ne se gêne donc pas pour déchiqueter, violer, briser ou humilier l'être ayant osé lui tenir tête. Il en est ainsi ; malgré son talent de manipulation il ne possède pas une patience à toute épreuve. De plus, il a rapidement fait d'intimider quelqu'un avec sa carrure et ses mains larges pour frapper ou emprisonner une gorge entre ses doigts agiles. Il est puissant, et ça aussi il le sait et en profite. User de sa force physique pour plier quelqu'un à ses désirs n'est pas un problème pour lui.


IDENTIFICATION PSYCHOLOGIQUE[x] POUVOIR SECONDAIRE : Xerces a la capacité de posséder l'enveloppe corporelle d'un autre individu. Manipulateur de première, ce pouvoir lui sied à tous les niveaux et lui permet d'avoir plein contrôle sur l'individu qu'il s'est accaparé. L'avantage de son pouvoir est qu'il peut même envahir le corps d'un animal et ainsi posséder ses capacités physique. Le problème en revanche c'est que le temps de possession varie grandement selon la créature qu'il a pour cible. Il pourra profiter pleinement d'un simple rongeur ou d'un volatile alors qu'il lui sera très difficile de garder longtemps le contrôle d'un grand carnivore ou même d'un humain. La force psychologique de l'humain qu'il voudra posséder pourra lui permettre ou non d'arriver à ses fins. Si la personne en face de lui est suffisamment puissant pour lui résister il pourra tout au plus lui donner un vertige ou le déstabiliser, alors que quelqu'un de naïf et de faible sera une proie facile pour son pouvoir.

[x] DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE : Tout dans son caractère est à première vue franchement désagréable. D'un naturel capricieux, il n'hésite pas à montrer ses états d'humeur à ceux qui sont à côté de lui, que se soit avec son vocabulaire particulièrement enrichit en insultes ou encore en usant un peu de sa violence. Quand il désire quelque chose, il met tous les moyens en oeuvre pour l'obtenir, quitte à pousser une belle comédie digne d'un enfant prétentieux jusqu'à frapper voir tuer ceux qui se mettent sur sa route. Quand Xerces veut, Xerces a. Lorsqu'il a une idée en tête elle n'est pas prête de le lâcher, et quiconque tentera de l'en dissuader aura intérêt à avoir un motif valable qui pourra peut-être rendre sa sentence moins lourde. Il possède une force de caractère absolument incroyable. D'un simple regard il parvient à rabaisser les plus faibles, et par la force et la violence il plie à ses pieds tous ceux qui lui résistent. Parce que pour lui il est important de se faire respecter de tout le monde, y compris ceux à qui il devrait sûrement montrer obéissance. C'est lui qui commande si il l'a décidé, un point c'est tout. Il n'a absolument aucun scrupule pour les gens qui osent se mettre en travers de sa route et tuer ne lui fais pas peur. Au contraire, il faudrait presque l'arrêter par moment. Après tout, c'est aussi un vampire qui a besoin de satisfaire ses besoins nutritifs en bouffant littéralement la gorge d'une créature, humaine ou non, susceptible de lui refiler un peu de sang. Généralement on retrouve ses victimes dans un sale état ; Xerces n'est pas quelqu'un de tendre, bien au contraire.

Violent, sadique, manipulateur à souhait et un tantinet trop pervers, il assume pourtant clairement ces vilains défauts. Quoique le mot assumer est peut-être un petit peu exagéré. Généralement quand on lui fait remarquer l'une de ces choses il rétorque par une injure avant de défoncer le crâne de la personne avec son revolver ou encore de le bouffer, selon son appétit. Sa perversité va parfois assez loin, et ça par contre il ne le cache pas bien au contraire. Il ne se gênera pas pour reluquer quelqu'un qui lui semble intéressant et lorsqu'il part à la chasse d'un partenaire, tous les moyens sont bon pour éloigner (ou buter) les potentiels rivaux afin de séduire sa proie. Car oui, même si il n'est autre qu'un cruel égoïste qui prend tout ce qu'il veut dans la seconde, il trouve quand même ça beaucoup plus amusant d'utiliser des fins subtiles pour attirer quelqu'un dans ses filets. Evidemment, si la personne ne cède pas à son chantage ou à ses petites manipulations c'est à la manière forte qu'il lui fera comprendre (et subir) les choses. En plus d'être capricieux et manipulateur, il est d'un acabit extrêmement possessif. Ses affaires sont les siennes, et une fois qu'il a décidé que quelque chose serait à lui c'est une mauvaise idée pour quelqu'un que de s'en approcher. Mais comme à chaque fois il joue avec sa proie ou sa nouvelle acquisition un instant et puis il s'en lasse tout aussi rapidement qu'il l'a désiré, exactement pareil qu'un chat le ferait avec une souris une fois morte. Alors il délaisse l'objet ou l'être jusqu'à ce que quelqu'un veuille le récupérer à sa place. A ce moment là il sort les griffes (ou plutôt les crocs) et il retrouve tout intérêt pour cette propriété. Mais le cercle est vicieux, et sitôt récupéré il en a déjà marre. Son rêve par dessus tout est de trouver quelque chose (quelqu'un) à posséder dont il ne se lasserait jamais. Si jamais il pouvait trouver quelqu'un capable de combler ce manque, autant dire qu'il lui serait impossible de s'échapper sous peine de représailles. Mais peut être que cette agressivité et cette possessivité serait une manière de prouver quelque chose qu'un simple caprice envers cette personne spéciale...

Tout en lui inspire à l'arrogance. Il est fier et il le sait, et que personne ne touche à son orgueil sous peine d'être tué sur le champs ! Il s'estime bien au dessus des autres de par sa manière d'agir et de penser, et si on osait le faire douter de ça il rentrerait dans une colère bien noire. En réalité, il déteste et détestera tous ceux qui ont osé et qui oseront encore sûrement mettre en péril sa fierté d'homme et de monstre d'orgueil. Et tout le monde apprend vite que lorsqu'il est en colère, la situation devient dangereuse, très dangereuse.. Si d'ordinaire il ne retient pas particulièrement sa force, une fois qu'on le met hors de lui c'est une tempête qui se déchaîne. Il devient une féroce créature impossible à apaiser, et je défie quelqu'un de trouver le moyen de l'arrêter dans ces moments de rage intense. Mais bien que la colère soit une grande part de son intérieur, la manipulation et le mensonge prennent une place très importante au fond de lui. Mentir pour mieux manipuler, manipuler pour mieux mentir. Il le fait aussi facilement qu'il respire. Il sème des demi vérités, des aveux cachés, jamais il ne dit les choses compromettantes directement. Il trompe les gens avec facilité muni de son sourire vicieux et arrogant. Le genre de sourire qui en plus du mensonge donnerait envie au plus calme d'entre tous de l'étrangler sur place... avant de mourir d'une balle entre les deux yeux.

Beaucoup auraient tendance à croire que sous toute cette méchanceté se cache un coeur fragile et gentil. Mais ils seront vite déçus ; la haine est ce qui le nourrit, il ne vit que pour lui et rit bien du malheur des autres. C'est dans sa nature que d'être si désagréable et invivable, mais en aucun cas cela ne cache une part de douceur. La tendresse, il ne connait pas. Parce qu'il trouve que ça ne sert strictement à rien et que c'est chiant. La gentillesse c'est pour les faibles, et lui c'est un dur. Alors pas question de devenir niai ou tendre un jour. Mais peut être qu'en trouvant enfin cette chose mystique et unique à posséder, il pourrait se radoucir ne serais-ce qu'un soupçon, ne serais-ce qu'une seule fois, rien que pour prouver à cette personne qu'il ne veut pas qu'elle s'en aille...


ANTÉCÉDENTS
Dès sa naissance, tu étais là pour emmerder la terre entière et tout particulièrement tes parents. Dix heures d'accouchement pour ta pauvre mère avant de décider de rester à l'intérieur d'elle parce que tu n'étais même pas dans le bon sens et ainsi de lui infliger une césarienne bien douloureuse en prime. Comme si ton fœtus avait déjà enregistré toutes les normes en matière de faire péter les plombs aux gens. Bon, au moins tes parents savaient à quoi s'en tenir avec toi depuis tes premiers cris. Logé dans une famille de classe moyenne, voire plutôt riche, tu as vécu une enfance des plus idéales et tu as rapidement développé ton comportement de gamin capricieux. Usant de tous les stratagèmes possibles pour parvenir à tes fins et obtenir les jouets que tu voulais, tu as bien vite retenu le principe de jouer la comédie pour tout avoir sur commande. Et le problème c'est qu'avec tes parents laxistes rien ne s'est arrangé de ce côté là. Autre que les premiers mots tout a fait inappropriés que tu as su dire lorsque tu as appris à parler, l'enfer a réellement commencé pour eux lorsque tu as commencé à marcher. Il était déjà dur de t'arrêter à quatre pattes, mais sur deux jambes ce n'était même plus vivable. Autant dire qu'aucune nourrice ou baby-sitter n'acceptait de s'occuper de toi, au grand dam de tes parents. Comme tout enfant de ton âge tu as commencé à explorer, à découvrir, mais aussi et surtout à innover tout ce qui t'était interdit. Ah le beau lave-vaisselle... Des jouets coincés volontairement dans l'hélice, original non ? Et cacher les clefs de voiture dans la niche du chien hargneux des voisins après avoir profité d'une opportunité quand son maître était parti le promener ? Tu rendais folle ta mère et ton père qui pourtant n'osaient rien dire car débordants d'amour à ton égard.

Lorsque tu atteignis sept ans, ton caractère devint de plus en plus invivable. Tu enchaînais les caprices et pouvais aller très loin pour avoir ce que tu avais demandé si bien que tes parents finirent par tout te céder du premier coup avant que tu ne commences à criser. Pour toi c'était vraiment le pied d'être pourri et gâté comme ça ! Le problème c'est que les sales coup que tu faisais à l'école ne passaient pas aussi inaperçu que chez toi et quand l'institutrice se mettait en colère ça dégénérait souvent. Tu allais la plus part du temps passer tes nerfs sur un autre élève ou alors tu insultais directement l'institutrice. Tu n'avais pas d'amis et tu n'en voulais pas ; tu étais la terreur de l'école et comptais bien le rester. Enfin, ce fut le cas jusqu'à ton renvoi définitif de l'établissement. C'est là que tes parents décidèrent de te payer des cours à domicile. Faut-il vraiment préciser à quel point tu en as fait baver à ce pauvre professeur particulier.. ?

Le reste de ta vie fut bien monotone jusqu'à tes seize ans, parce qu'il faut bien dire qu'à force d'avoir tout ce que l'on veut et de tenter les coups les plus mesquins, on finit par ne plus rien avoir à faire. Alors le vide capricieux s'installa en toi, léger comme l'air, lourd comme l'ennui. Tu n'avais plus rien à désirer, tu étais cette carcasse vide avec pour seule preuve de la vivacité de ton esprit les cuites que tu t'envoyais dans des ruelles malsaines ou pullulaient les prostituées et les dealers. Tes parents menacèrent de t'envoyer en pension pour t'éduquer afin que tu puisses prendre le flambeau de l'entreprise familiale ayant largement grandit au fil des années, mais tu refusas qu'on te mette dans une de ces saloperies de maison de redressement avec des imbéciles que tu auras descendu à la pelle. Tu restas donc dans la demeure familiale à recevoir des conseils par ton père pour devenir un bon chef d'entreprise. Honnêtement, ça te plaisait plutôt bien l'idée de commander toute une clique de crétins bien trop soumis pour oser se rebeller à qui tu aurais juste à donner un salaire pour qu'il ferment leur gueule et t'obéissent à la lettre. Ouai, l'abus pouvoir, la toute-puissante, tous ces trucs un peu jouissif même si tu avais déjà tout sur commande. Ça pourrait toujours t'occuper deux ou trois ans avant que tu ne retombes dans l'ennui et la lassitude profonde. Parce qu'en regardant tes années passées du haut de tes vingt-trois ans tu avais cette lourde impression d'avoir perdu ton temps, d'avoir quelque chose de mieux à faire ailleurs. Oui, pour toi il était clair que ta place n'était pas ici au milieux de ces déchets incapables de te divertir réellement.

Alors arriva le jour où ton père te légua son entreprise officiellement. C'était encore une de ces soirées mondaines dans votre immense baraque de riche qui tenait plus du manoir que de la demeure qui ressemblait à toutes celles auxquelles tu avais déjà participé avec ton paternel. Ta mère s'habillait toujours très chic et faisait de l'effet auprès d'autres hommes avec qui elle partait d'ailleurs souvent pendant une heure ou deux. Ton père ne le voyait pas et puis il s'en foutait sûrement. Lui aussi il avait besoin de changement alors il allait voir les plus jeunes et les plus appétissantes jeunes femmes qui en voulaient plus à son argent qu'à lui. Tes parents ont finit par s'engueuler jours après jours un peu plus mais devant les gens ils sauvaient la face. Pas la peine de faire des remous avec les média. Du haut du balcon du bureau, tu observais tous ces idiots nés jouer la comédie avec des discours bien trop beaux pour être vrais. Une grimace à mi chemin entre l'amusement et le dégoût déformait tes traits. Non, ta place n'était pas ici avec eux, même si l'argent coulait à flot. Tu allumais une cigarette en t'appuyant sur la rambarde, inspirant la noirceur nocive pour calmer tes nerfs. Dans l'autre main, tu faisais tourner un verre de spiritueux avec agacement et ennui. Ce soir, tu deviendrais le nouveau propriétaire de l'entreprise avec tous les bon côtés et les putains de responsabilités dont tu n'avais rien à foutre. D'ailleurs tu savais que les gens commençaient à te chercher partout dans la maison, bien trop stupide pour lever les yeux et te voir adossé au balcon. Tu fis tournoyer lentement le vin dans ton verre, observant le reflet qui s'y dressait. Pourquoi y voyais tu une de ces saloperies de suceur de sang te ressemblant étrangement. Tu avais toujours détesté ces créatures imaginaires encore plus détériorés par les fantasmes des gamines en chaleur, alors pourquoi ta gueule ressemblait actuellement à ça ? Tu soupiras. L'alcool était peu être de mauvaise foi par moment. Néanmoins tu ne parvenais pas à détacher ton regard de ces yeux vermillons qui t'aillaient plutôt bien par rapport aux yeux d'ambres que tu avais en réalité. Puis tu te lassa de ce reflet et porta le verre à tes lèvres.

Une sorte de vertige te saisis et tu fermas les yeux en retirant la coupe de tes lèvres pour reprendre contenance. Un goût de fer envahit ta bouche, délicieux, palpitant, épais et savoureux. Un frisson de dégoût s'empara brusquement de ta chair alors que tu rouvrais les yeux et que tu lâchais le calice en cristal que tu tenais dans ta main. Le récipient vola en éclat au contact du sol, répandant son liquide rouge amer encore chaud venant des veines d'un innocent. Malgré le dégoût de toi même que tu éprouvais face à la situation, ton corps ne pouvait s'empêcher d'apprécier l'idée qu'une proie sans défense ait encore été tuée par tes soins. Tu n'étais plus toi même. Plus vraiment. Juste un peu, mais pas complètement. A vrai dire, qui étais-tu avant ça si ce n'est qu'un monstre d'orgueil et de manipulation rendant la vie dure à tous ceux que tu as pu côtoyer ? L'idée d'être un être de sang te dégoûta au début mais bien vite les vices de ton espèce comblèrent ton corps. Tu étais là, tu étais bien. Tuer, faire couler le sang et se repaître de la chair et des vices du sexe. C'était bien là les seules choses qui comptaient pour toi. Mais le vide et l'ennui étaient toujours là. L'absence, le manque d'une chose que tu n'avais justement jamais connu. Une chose qui pourrait devenir précieuse pour toi. Quelque chose qui pourrait te retirer aux plaisirs éphémères, pour que tu puisses enfin, un jour, désirer autant que tu es désiré. Pour que tu puisses rien qu'une fois posséder quelqu'un et le serrer violemment contre toi en ayant peur qu'il s'échappe. Avoir quelqu'un à regretter, quelqu'un à qui s'offrir un peu. Rien qu'une fois.


DERRIÈRE L'ÉCRAN

Superbi Squalo
[x] VOTRE PSEUDO : Squalo

[x] QUEL ÂGE AVEZ-VOUS ? 16 ans, je m'en excuse d'ailleurs d'avance mais je ne voulais pas attendre encore un an et demi pour m'inscrire ici...

[x] COMMENT TROUVEZ VOUS LE FORUM ? J'aime beaucoup les graphismes ainsi que le contexte. Ça me rappelle une variante d'Alice au Pays des Merveilles que j'ai vu il y'a longtemps, c'est cool.

[x] COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? Partenariat.

[x] SELON VOUS, UNE AMÉLIORATION DOIT-ELLE ÊTRE APPORTÉE ? SI OUI, LAQUELLE ? Aucune je pense.

[x] ET CE RÈGLEMENT, L'AVEZ-VOUS LU ? [Validé by Zash]



Dernière édition par Xerces I. Visconti le Mer 9 Mai - 21:00, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hal Henderson

Vampire
Propriétaire du Midnight

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ? Sam 5 Mai - 14:51

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xerces I. Visconti


avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ? Dim 6 Mai - 9:58

Fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zash Mireto

Métamorphe
╬ Chat d'Iriomote ╬
Métamorphe╬ Chat d'Iriomote ╬

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ? Mer 9 Mai - 20:23

Je lis et je te dis

_________________
Que me veux-tu Invité ? Je t'écoutes avec attention... beaucoup d'attention...
Image hébergée par servimg.com]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zash Mireto

Métamorphe
╬ Chat d'Iriomote ╬
Métamorphe╬ Chat d'Iriomote ╬

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ? Mer 9 Mai - 20:46

Alors quelque petites chose pas très logiques de 1 si ton personnage a 340 il est né en 1672. Le lave vaisselle, les média tout ça n'existait pas. Essaie de bien revenir à l'époque de la naissance de ton personnage.

Autrement je n'arrive pas à trouver où c'est écrit que ton personnage plonge dans Otherside. Pourrais-tu aussi mettre à jour ce passage? Car c'est en arrivant dans Otherside qu'il se transforme.

Autrement ta fiche est excellente ^^ agréable à lire et bien développée.

_________________
Que me veux-tu Invité ? Je t'écoutes avec attention... beaucoup d'attention...
Image hébergée par servimg.com]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zash Mireto

Métamorphe
╬ Chat d'Iriomote ╬
Métamorphe╬ Chat d'Iriomote ╬

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ? Mer 9 Mai - 20:52

Pour ton rang encore une chose, est-ce que tu seras présent assez souvent sur le forum?

_________________
Que me veux-tu Invité ? Je t'écoutes avec attention... beaucoup d'attention...
Image hébergée par servimg.com]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: T'as un problème avec moi, déchet ?

Revenir en haut Aller en bas

T'as un problème avec moi, déchet ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Hors Jeu :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit