AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 7 Fév - 20:00

Sa main continuait ses caresses sur mon sexe, des caresses qui s'amélioraient au fur à mesure du temps. Je les sentais de plus en plus intenses. Moi qui avait déjà eu quelques expériences avec des femmes, je savais à quel point le sexe peut procurer du plaisir. Mais en général, le plaisir que je ressentais avec ces filles n'était que...physique, les caresses, les positions, tout ce qui peut être mis en oeuvre pour avoir du plaisir à deux ne donnait que du plaisir physique. En ce moment avec Mélodie, ce n'est pas qu'un plaisir physique que nous partageons, non seulement celui ci est amplifié par l'amour que nous nous portons l'un l'autre, mais c'est aussi un plaisir mental exceptionnel. Elle m'embrassa dans le cou, continuant ses caresses, je faisais de même, connaissant les points sensibles communs aux femmes, et surtout, cherchant les siens. Ceux qui lui procure un plaisir tout particulier. Je la regarda dans les yeux, ceux ci avaient virés à un rose, perçant, attirant, enivrant. Elle remonta ses mains sur mon visage, et m'embrassa avec une fougue non dissimulée. Puis me regardant dans les yeux, me déclara une nouvelle fois sa flamme. Je la regarda paisiblement, attendrit, et amoureux. Je lui dit doucement.

-Je crois que je t'aime encore plus.

Elle reprit ses caresses, j'entendais presque son coeur battre tandis que j'affichais un calme olympien. Mais je dois avouer que mon coeur battait lui aussi de plus en plus fort. Qui ne ressentirait rien, aucune réaction physique dans une telle situation. Qu'importe que je sois un ange, en ce moment, j'étais un homme amoureux. Je repris mes caresses également, me plongeant dans son cou pour l'embrasser et me coller complètement à elle. Je passa mes mains un peu partout sur sa peau si douce, et pris dans mes mains ses poignets. Je la fit stopper ses caresses, et plaqua doucement ses bras sur les coussins. Je la maintenais un peu de force pour créer une sorte de résistance, et tout en la gardant sous mon emprise, je descendit mes baisers petit à petit. Partant de sa lèvre inférieure. Puis je descendis vers son cou, la mordillant légèrement, puis je descendis sur son torse, puis entre ses deux seins, passant mes lèvres sur chacun d'eux en passant. Puis je la relâcha pour pouvoir la caresser en même temps. Je voulais lui montrer quelques petits plaisirs préliminaires. Je remonta ensuite mes baisers pour revenir à son niveau et l'embrasser langoureusement. Je pris son visage entre mes mains puis lui sourit pensivement mais heureux.

-Si des choses te gêne dans ce que je fais, dis le moi. Je n'aimerai pas que tu ne prennes pas de plaisir en même temps que moi. Le plaisir, c'est mieux à deux.

Je lui fit un clin d'oeil, et commença à frotter mon sexe contre le sien doucement. L'embrassant dans le cou pour la détendre un peu plus, pour qu'elle se laisse aller et qu'elle profite pleinement de ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 7 Fév - 21:12

Mélodie fut surprise en sentant la prise de Gabriel sur ses poignets. Mais c'était incroyablement .. marrant ? Oui, si on veut. Tenue contre le lit, elle ne pouvait plus réellement bouger, le caresser ou autre, obligée de rester sous lui et de suivre le mouvement docilement. Il en profita pour venir pour la première fois de ses lèvres sur sa poitrine qui eu la bonne idée de pointé au maximum sous l'influence de ses lèvres. Elle se cambra vers lui, offrant presque son corps entier à ses lèvres. Les yeux fermés, c'était juste la volonté de sentir qui dominait en elle. Sentir ses mouvements, ses gestes, sa présence et sa proximité. Lorsqu'il relâcha sa prise sur ses poignets pour venir reprendre ses caresses sur son sexe, elle étouffa un gémissement contre son bras qu'elle posa devant sa bouche. Elle pouvait presque visualiser les mouvements de sa main et de ses doigts contre elle tellement qu'elle était présente dans le moment actuel. Son envie était présente pour quiconque regardait la scène, même si elle se retenait malgré tout de ne pas être beaucoup plus .. malgré qu'elle se retenait de ne pas lui sauter dessus pour récupérer ses lèvres, tout simplement ! Lorsqu'il revint lui donner, elle céda presque entièrement, prenant son visage dans ses mains pour l'embrasser avidement plusieurs fois. Maintenant, plus question de le caresser, elle ne le pouvait pas de toute manière. Il était beaucoup trop près. Elle sentait son membre caresser son entre jambe, doucement, alors que l'ange bougeait au dessus d'elle. Elle l'enlaça, descendant ses mains le long de son dos, passant d'une caresse douce sur ses fesses avant de remonter vers ses épaules. C'était assez prévenant de sa part de lui dire une telle chose, mais après tout de la part d'un ange, pouvait elle attendre autre chose ? Non, et ce n'était pas plus mal. Elle était assez excentrique de nature pour ne pas avoir une personne comme elle dans une relation amoureuse ! Elle sourit alors contre ses lèvres, reculant contre le lit pour le regarder dans les yeux

- Non, rien me gêne, au contraire.. je sais pas, tu as le dont de me donner l'envie d'en avoir toujours plus !

Elle rit doucement, l'embrassant à nouveau. Elle remonta les jambes, les pliants de part et d'autre de Gabriel. En appuis ainsi sur le lit, elle écarta un peu plus les jambes pour lui laisser plus de place alors qu'il continuer ce frottement décidément beaucoup trop excitant pour Mélodie qui n'y connaissait rien. D'ailleurs .. il fallait lui dire. Elle ne pouvait pas faire mine de rien. Elle vint contre lui, l'embrassant dans le cou, remontant pour mordiller son oreille

- Continu, ne t'arrête pas mais .. fais juste attention au début. Je ne l'ai jamais fait.

Elle l'enlaça tendrement en disant cela, venant l'embrasser amoureusement plusieurs fois. Elle parlait clairement de l'acte sexuel, il était évidant que c'était la suite des évènements, alors .. elle avait toujours entendue dire que la première fois faisait un mal. Même si elle ne doutait pas de sa douceur, elle tenait néanmoins à lui dire. Elle releva les yeux, souriante. C'est ce qu'on dit dans ce genre de situation non ?

- J'y connais rien, alors je suis peut être un peu trop vite excité .. mais j'ai envie de toi Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 11 Fév - 15:55

Elle sourit et se recula un peu, posant sa tête sur le coussin afin de me voir dans les yeux. Je la regarda et écouta ce qu'elle me disait, j'étais heureux qu'elle ne soit pas gênée par mon attitude. Puis elle m'embrassa à nouveau, de nouvelles caresses, un nouveau baiser dans le cou, et de nouvelles paroles chuchotées à mon oreille. Celles ci, m'avertirent à juste titre que Mélodie était vierge. Qu'aucun homme avant moi n'était allé jusqu'au bout. Je n'avais pas vraiment l'habitude des femmes encore pures, mais je ferais de mon mieux pour qu'elle ne souffre pas trop. Elle m'enlaça encore pour se coller à moi, m'embrassant de nouvelles fois avec tout l'amour qu'elle détenait. Je lui rendis chacun de ses baisers avec la même intensité. Elle leva les yeux, et me dit tout en souriant qu'elle n'y connaissait rien mais que cela ne l'empêchait en aucun cas de vouloir le faire avec moi. Qu'elle en avait envie tout simplement. Je souris doucement à ces mots. Je la regarda tendrement et lui caressa la joue.

-Qu'importe que tu n'y connaisse rien, tant que tu en as envie, tout ira bien.

Je me laissa presque allé sur elle, me collant complètement contre elle avec une grande tendresse et sans pour autant l'écraser. Je l'embrassa dans la nuque, continuant mes caresses et les frottements de mon sexe contre son entre-jambes aussi. Puis je m'arrêta pour reculer un peu mon bassin, mettant un terme au contact entre nos deux bassins. Je la regarda doucement et l'embrassa avec fougue. Puis je chuchota tout près de ses lèvres.

-Je serai de la plus grande tendresse, je te le promet.

Sur ces paroles que je respecterai sans faillir. Je commença à faire rentrer mon gland doucement en elle, je le rentrai aussi doucement et tendrement que je le pouvais, sachant très bien que cela n'apaiserait pas réellement la douleur. Je rentrai un peu plus en elle, à l'aide de légers petits coups de reins. Que je maîtrisais le mieux possible afin de réduire la douleur. Tout en la pénétrant progressivement, je repris mes caresses et mes baisers. L'embrassant dans la nuque, le cou, sur les joues, les lèvres. Mes mains, caressant tout son corps pour qu'elle sente en permanence ma présence et mon amour. Je l'entendis étouffer un gémissement. Je recula juste un peu ma tête, en ayant presque entièrement rentrer mon sexe dans le sien. Je commença des vas-et-viens assez courts pour ne pas lui faire trop mal. Puis lui murmura.

-Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 12 Fév - 12:39

A vrai dire, Mélodie n'était pas aussi confiante qu'on peut le penser, et elle appréhendée beaucoup ce qui allait se passer en suite. A chacun de ses baisers qu'elle rendait du mieux qu'elle pouvait, elle se collait un peu plus contre lui. Lorsqu'il la surplomba entièrement, posant son sexe à l'entré du sien, elle frémit et le fixa de ses yeux. "De la plus grande tendresse" ? Elle n'en doutait pas, le regardant comme elle le regardait, elle sentait tout simplement une sécurité et une sincérité que l'on peut trouver nul part ailleurs. Silence. Il entra. Doucement d'abord, et progressivement. Elle sentait son gland rentrer en elle, de plus en plus loin, au fur et à mesure qu'il la pénétrer. Elle l'entoura de ses bras, fermant les yeux fermement. Elle retenue sa respiration aussi fortement qu'elle le pouvait. Elle avait mal .. mais dans un autre sens, au moins elle était heureuse que ce soit lui qui lui face cela, et non pas une espèce de brute qui n'aurait pas chercher un seul instant à faire attention à la douleur, ou à la diminuer au moins. Il rentra au plus profond d'elle par le moyen de petit mouvement, et elle lâcha sans pouvoir le retenir, devant reprendre sa respiration, un faible petit cris trahissant ce qu'elle ressentait. Et les caresses reprirent. Elle sentait les mains toujours aussi douce de son amant sur son corps, ses lèvres se baladant sur les siennes, son cou, sa nuque. Ce contraste de plaisir et de douleur l'aidait malgré tout à passer au dessus du deuxième point. L'ange continua des mouvements calme et court, et même si elle sentait la douleur partir petit à petit, une larme coula sur sa joue. Elle vint se calmer contre lui en l'embrassant fougueusement, amoureusement. Elle poussa un gémissement. Faible, pas vraiment important, mais qui montrait bien que la douleur partait de plus en plus jusqu'à être dans quelques mouvements entièrement nulle. C'est dans ce moment là, leur corps s'unissant enfin totalement l'un avec l'autre, qu'ils auraient pu presque fondre l'un en l'autre, dans ce moment là où les caresses ce faisaient grande des deux côtés, les lèvres plus proche que jamais qu'elle entendit quelque chose qui la fit sourire. De bonheur. De joie. Une deuxième larme coula, une dernière. Mélodie elle même ne pouvait pas dire si c'était à cause de la douleur qui disparaissait ou bien à cause de son bonheur présent. Elle prit son visage être ses mains.

- Je t'aime aussi Gabriel... je t'aime tellement..

Elle l'embrassa une nouvelle fois, rapprochant si possible son corps du sien. La louve ajusta ses jambes pour que Gabriel puisse être correctement installé, sans être gêné le moins du monde. Elle reprit la découverte de son dos de ses mains, le caressant, descendant avec beaucoup moins de gêne même jusqu'à ses fesses, même si elles restaient principalement sur son dos. Elle l'embrassa plusieurs fois, commençant à suivre de son bassin ses mouvements de hanche. Elle finit par lui mordiller la lèvre inférieur, murmurant juste pour eux deux

- Tu peux y aller .. je ne ressens presque plus aucune douleur.

Traduction pour les âmes perdues venant lire par le plus grand des hasards ce qui se passent ici : il pouvait augmenter le rythme. La puissance, la vitesse, la force des mouvements ; il pouvait faire en sorte qu'ils avancent vers la jouissance mutuelle, mais elle ne comptait bien sur pas rester inactif..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 12 Fév - 22:32

Après ce léger gémissement, je sentais qu'elle était plus détendue, que la douleur était passée. Je ne voulais pas vraiment regarder vers nos entres jambes, car du sang avait du couler...Mais il ne faut pas vraiment y prêter attention, après tout, il faut regarder ce qui nous fait plaisir parfois. Pas ce qui rappelle la douleur...
Une larme coula sur sa joue, une larme qui devait être entre le bonheur et la douleur justement. Peut être les deux à la fois même. Je ne sais pas...Elle prit mon visage entre ses mains pour me dire encore une fois à quel point elle m'aimait. Je crois que je ne me lasserai jamais de ces mots. Ces mots si doux à entendre, et si bons à partager avec quelqu'un. Elle m'embrassa, plusieurs fois, se collant le plus possible contre moi en se cambrant légèrement, et calant ses jambes de sortes que je puisse bouger librement mais que je sente son contact contre moi. Elle accentua mes mouvements de hanches en les suivants avec les siennes tout en me caressant avec une plus grande liberté qu'auparavant. Puis elle me déclara qu'elle n'avait plus mal, sans doutes quelques douleurs allaient survenir au long de cette relation, mais je pense qu'elle a passé le pire et comme elle vient de me le dire "je peux y aller"... Suite à ces mots, je ne savais pas vraiment par quoi commencer je me disais qu'une approche progressive serait le mieux pour elle qui est absolument novice. Oui, je pense que c'est le mieux. Je lui chuchota sensuellement.


-Bien, alors je ferai de mon mieux pour t'offrir...une jouissance incomparable...

Sur ces mots dit avec la plus grande tendresse dont je puisse faire preuve, je me cambra légèrement, écartant un peu mon corps du sien -à regrets- mais cette position, me permettait plus de souplesse dans mes mouvements, de sorte que je puisse aller plus profond, en décrivant des mouvements plus accentués. D'ailleurs, sans accélérer mes balancement de hanches, je commença à les rendre plus amples. Je me courba légèrement pour l'embrasser dans le cou, et commencer un suçon dans sa nuque tout en continuant mes caresses, les rendant un peu plus fermes pour qu'elle sente totalement mon emprise sur elle. Je termina mon suçon après quelques secondes, laissant évidemment une marque, mais la mordillant légèrement pour l'exciter encore un peu, pour voir ce qui lui plaisait le plus. A vrai dire, cette première fois est aussi un moyen pour elle et moi de découvrir ses fantasmes, ses désirs, tout ce qui lui donne du plaisir. Je m'approcha de son oreille, la pénétrant complètement de toute la longueur de mon sexe. Puis je resta dans cette position un moment. Lui soupirant à l'oreille.

-Quand tu sens que ça viens, dis le moi, chuchote le moi, soupire le moi, jouir à deux est bien mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 13 Fév - 17:41

La sensation de plaisir est l'une des sensations les plus étranges qui peut exister. Il est impossible de la comprendre réellement tant qu'on ne l'a pas déjà ressentie, tout comme il est simplement impossible de la décrire avec une parfaite exactitude. Mais nous allons tout de même essayer de le faire ici, ou tout du moins retranscrire ce que Mélodie aurait pu penser si elle avait fait attention pendant leur rapport à détailler chaque petite chose. Les mouvements de l'ange s'accentuant, restant pour le moment assez lent et calme, elle sentait pourtant une étrange chaleur en elle. Et une envie qui montait. Il lui faisait ressentir des choses, pour le moment pas très importante, mais là. Il lui faisait ressentir quelque chose d'indéfinissable, mais qui la rendait bien. Ce petit échantillon avait pour effet qu'elle en voulait plus. Plus, toujours plus, le maximum possible ! Jusqu'à ce qu'on appel la jouissance. La chaleur partait du bas, au niveau de la réunion de leur sexe, et remontait de manière professionnel dans tout son corps. Elle ferma les yeux, sa tête appuyé sur le coussin. Elle sentie Gabriel s'écarter un peu d'elle, changeant très faiblement son inclination en elle, allant du coup encore plus loin, et joua avec la peau de son cou. Elle l'enlaça de ses bras, entièrement sous l'emprise de ses caresses qui se faisaient plus ferme, mais tellement plus savoureuse .. Lorsqu'il finit de la "marquer", la mordillant légèrement, elle poussa un soupire de plaisir. Son envie de plus était excité par ses caresses et par ce qu'il venait de faire, sans qu'elle comprenne réellement pourquoi. A peine s'écarta t il qu'elle l'embrassa de suite, amoureusement, fougueusement. A la fin de se baisé, il se rapprocha à nouveau, la pénétrant entièrement. Elle rouvrit les yeux, retenant à la dernière minute un petit gémissement, gardant ses bras autour de lui. Le temps de ses mots, il resta ainsi en elle, la provoquant en ne voulant pas relâcher la pression qui lui faisait en étant au fond d'elle. Ils avaient passés le premier cap, celui de la douleur, et il ne fallait surtout pas penser que Mélodie était une personne sage et non joueuse. Au contraire.

- Oui .. Mais je trouve que tu parle trop pour le moment.

Elle dit ces mots en souriant, le regardant dans les yeux. Joueuse .. totalement ! Elle l'embrassa à nouveau, mordillant sa lèvre inférieure tout en l'enlaçant de ses jambes sans force pour lui faire mal. Une main passa dans ses cheveux tant dis que l'autre descendit sur son torse, le caressant, descendant presque jusqu'à leur de sexe pour l'exciter un peu plus, remontant en jouant de ses doigts lui. Elle se cambra légèrement, posant sa poitrine nue et offerte à la personne de Gabriel contre son torse. Elle le caressa de la sorte tant qu'il ne reprit pas ses mouvements en elle. Elle alla jusqu'à son oreille, jouant de sa langue son lobe. Il avait parlé d'une jouissance incomparable non ?

- J'aurais toutes les occasions de la comparé avec toi .. mais respecte ta parole alors.

Elle lui lécha faiblement le cou en souriant et revint l'embrasser avec amour. Si ce n'était qu'elle, elle lui aurait dit des centaines de fois déjà qu'elle l'aimait. Mais il ne faut pas abuser de ses mots, et ils avaient leur temps pour les dires de manière bien différente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 14 Fév - 14:33

Le cap de la douleur maintenant dépassé, il restait tout le plaisir à savourer et à partager. M'enlaçant de ses bras et souriant amusée et joueuse, Mélodie me regarda avec une mine semi-provocante, me disant que je parlais trop, tout en me faisant comprendre que les mots étaient inutiles en cet instant de plaisir. Ses jambes se croisèrent dans mon dos pour m'enlacer un peu plus, une main passant dans mes cheveux et l'autre exerçant une pression sur mon torse des plus agréables. Une caresse est tellement agréable... Elle vint m'embrasser et retenir ma lèvre inférieure avec ses dents, puis m'adressa encore quelques mots, encore un peu provocants mais c'est ce qu'il faut. Puis dans son élan, elle se cambra un peu, m'offrant sa poitrine et venant lécher mon lobe. Puis dans des baisers répétitifs mais tellement tendres, elle descendit jusqu'à mon cou qu'elle lécha encore une fois avant de m'embrasser une fois de plus. Je lui rendis son baiser en le prolongeant encore un peu puis recula un peu, afin de relâcher la pression que j'exerçais au fond de son entre-jambes. Je m'enleva juste un peu pour la soulever et passer mes mains dans son dos, lui caressant le bas de celui ci et la nuque. Je posa ensuite mes lèvres sur son buste, entre ses seins, la léchant un peu au passage. Je passais mes mains sur son dos et sentis du bout des doigts une sorte de cicatrice, brisant un peu la douceur de sa peau au milieu de son dos. Je fis en sorte qu'elle ne constate pas ma surprise à la découverte de cette blessure. Puis je continua mes caresses et mes baisers pour lui montrer que même si je l'avait remarqué, peu m'importait en ce moment.

Dans un redressement, je me mis sur les genou, l'emportant avec moi pour que nous soyons presque perpendiculaires au lit. Moi sur les genoux, et elle, posée sur ceux ci, dans une position à laquelle elle ne devait pas s'attendre. Dans cette même position, je l'embrassa dans la nuque, gardant mes bras dans son dos, pour pouvoir faire les bons gestes. Je la souleva un peu pour que mon sexe puisse aller dans le sien. Puis je la "relâcha" pour qu'elle vienne "s'empaler" sur mon membre. Bien que ce terme ne soit pas des plus beaux. C'est bien le seul que je trouve pour exprimer la position dans laquelle elle se trouvait. Je posa ma tête contre son cou. Puis chuchota encore.


-Alors assez de mots...

Je commença à la soulever avec mes bras et la fit descendre aussitôt, faisant des va-et-viens avec son corps sur mon membre. J'espérais qu'elle apprécierait cette position. Mais je pense qu'elle me le ferai comprendre si tel n'était pas le cas. Je continua mes mouvements, un peu plus forts à chaque fois. N'oubliant pas de poser mes lèvres partout sur sa peau si douce. Ses joues, son cou, ses lèvres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 14 Fév - 18:01

Il est amusant de voir comme on peut oublier certaine chose dans le feu d'une action. L'action ici présente était l'amour qui la consumé pour l'ange qui surplomber Mélodie à ce moment là. Elle pensait à ce qu'il était entrain de lui faire, aux caresses, aux mouvements de vas et vient qu'il appliquait en elle. Elle s'occupait à ressentir le choque de leur corps et leur union qui se créait au fur et à mesure de l'action. Voilà, elle avait oubliée une chose très importante pour elle, une chose qu'elle c'était toujours appliquée à cacher à la plus part des gens, une chose qu'elle n'aimait pas que l'on touche, que ce soit une personne proche ou non. Une chose qui lui faisait encore mal parfois, physiquement et mentalement. La cicatrice qui marquait son arrivait et qui lui rappelait chaque jour ce qu'elle avait perdue, qui lui rappelait comment elle était arrivée ici .. cette cicatrice qui coupait son dos en deux partie, descendant d'une épaule à la hanche opposée. En sentant les mains de Gabriel dessus, elle eu un brutal retour à la réalité. Elle se cambra contre lui, ouvrant les yeux brusquement, tentant d'éloigner sa blessure de ses mains. Il continua pourtant de la caresser, également dans le dos ! Mais .. elle ne voulait pas, vraiment pas, pas sa. Elle passa ses mains dans son dos pour attraper les siennes, les enlevant de sa blessure. Quelle idiote elle faisait parfois pour avoir même oublier une chose pareille !! Au contacte sur la blessure, elle avait sentie Orube réagir méchamment en elle. La louve la retenue facilement au fond de son corps. Il était vrai qu'Orube n'appréciait pas forcément l'ange, alors vu ce qui était entrain de se passer.. Mais au diable tout cela, elle avait parfaitement le temps d'en parler avec elle plus tard n'est ce pas ? Alors ce n'était pas la peine de se tourmenter l'esprit avec cela. D'ailleurs, Gabriel ne lui en laissa pas vraiment le loisir.

D'un mouvement, il se retira d'elle. Elle le regarda avec de grand yeux, sans comprendre, ses pensées changeant tout de suite de but. Elle le regarda ce mettre à genoux, et suivit le mouvement quand il l'a prit contre lui, assise sur ses genoux justement. Il la garda un peu en hauteur, l'embrassant dans la nuque, son sexe titillant le sien. Et il avait replacer ses mains dans son dos. Elle n'eu pourtant pas le temps d'essayer de les enlever car voilà qu'il la relâcher, la laissant tomber en quelque sorte sur son membre qu'elle reçu d'un coup en elle. Sans pouvoir le retenir, elle poussa un gémissement court mais présent, fermant les yeux. Elle l'enlaça en entendant ses derniers mots et sourit. Les mouvements reprirent, avec une intensité certainement plus importante déjà que lors des tous début, quelques instants au par avant. Sur ses genoux, elle l'enlaça à nouveau de ses jambes, accompagnant rapidement ses mouvements de ses hanches sans problème, accentuant chaque pénétration qui lui faisait subir. Sa tête partie faiblement faire l'arrière, gardant les yeux fermés. Elle caressa son dos, le prit par les cheveux un instant, redescendit sur son torse sans arrêter un instant d'accompagner ses mouvements. Elle poussa un gémissement plus doux à nouveau, venant l'étouffer contre ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 14 Fév - 23:07

Je la sentais bien réticente à mes caresses dans le dos, déjà avant que je ne passe sur les genoux elle m'avait ôter les mains de sa peau...mais je dois avouer que je les avais aussitôt remises sur son dos une fois dans notre nouvelle position. Mais cette résistance ne l'avait pas empêcher pour autant de suivre mes mouvements en les amplifiants avec ses hanches. Ainsi, le plaisir que nous partagions n'en était que plus intense. Elle se cambra un peu et me tint pas les cheveux avant de venir me caresser à son tour le dos. Puis elle poussa un léger gémissement qu'elle étouffa en m'embrassant. Je lui rendis son baiser, langoureusement, amoureusement, sensuellement. Jouant avec sa langue tout en continuant les vas-et-viens. Je les rendais un peu plus forts et plus violents à chaque pénétration. J'accélérais aussi le rythme pour qu'elle sente plusieurs plaisirs à la fois. J'enleva les mains de son dos, car je sentais bien que cela occupait son esprit et qu'elle ne pouvait alors ressentir tout le plaisir de l'acte sexuel. Je m'approcha de son oreille et après lui avoir mordiller le lobe je lui murmura.

-Mélo...

Dans ce soupire, je m'étais dit que j'allais devoir être un peu plus performant à chaque fois que nous le ferions. Car j'espère bien que nous le referons, à des endroits différents, de manières différentes...Oui je suis un ange et j'ai des idées assez étranges pour ma nature sainte mais...je reste un homme n'est ce pas ?
Après avoir enlevé mes mains de son dos, je me disais que j'avais bien moins d'emprise sur elle dans cette position et que de ce fait, je ne pouvais pas être au maximum. Puis dans une pensée assez instinctive, je changea encore de position, me laissant tomber sur le dos, l'entraînant avec moi dans ma chute sur le matelas. Je sais, je change beaucoup me direz vous...mais il faut varier les plaisirs. Elle était désormais couchée sur moi, j'avais toujours mon sexe dans le sien mais maintenant, je pouvais bien mieux donner des coups de hanches. Ce que je fis d'ailleurs. Posant mes mains sur ses hanches, je vint l'embrasser dans le cou et donna des coups de reins puissants et maîtrisés. De plus en plus vite, de plus en plus fort. Je sentais le plaisir monter en moi, et j'espérais qu'il en était de même pour elle. Après tout, jouir ensemble est la plus merveilleuse des expérience pour une première fois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mer 15 Fév - 17:34

Sa respiration continuait d'accélérer, laissant des temps de plus en plus court en chaque reprise de souffle qui se faisait parfois très vite. C'était beaucoup plus physique que ce que Mélodie pensait de base, même si elle savait bien évidement que ce n'était pas non plus une petite discussion autour d'un thé chaud. Ses mouvements se faisaient d'eux même sans vraiment qu'elle y pense, que ce soit ses caresses sur le corps de Gabriel, sa bouche l'embrassant à plusieurs endroit ou bien encore les gémissements qu'elle poussait à divers moment, eux par contre réellement et totalement incontrôlable, même si elle arrivait de temps à autre à les atténués de différente manière. Les mouvements qu'il appliquait en elle, elle le sentait bien, était de plus en plus fort, de plus en plus profond et violent. Elle sentait la chaleur qu'elle avait ressentie au début au niveau du bas du ventre à présent dans l'ensemble de son corps. C'était une chaleur tellement enivrante avec quelque chose par derrière, une chose qui lui faisait perdre petit à petit tout ses moyens. Elle voyait de manière un peu moins précise, mais surtout elle aurait donner n'importe quoi pour rester contre lui a ressentir encore ce plaisir intense qui ne semblait qu'augmenter doucement et sûrement à chaque mouvement. Les caresses, les baisés de Gabriel lui donnait véritablement l'impression de disparaître à chaque fois. C'était vraiment plus qu'agréable !! Quand elle l'entendit murmurer son nom près de son oreille, elle eu un frisson qui la parcouru entièrement et elle soupira de plaisir, se collant au possible contre lui. Elle l'aimait .. La suite fut un peu plus étonnante, encore une fois. Elle sentait le plaisir de l'acte sexuel grandir en elle, sa peau chaude contre la sienne, leur souffle, leur caresse et tant de chose !

Mais voilà qu'il lui échappa un instant, le temps de tomber en arrière. Elle se retrouva au dessus de lui et ne cacha pas une surprise évidente ! Mais aussi un amusement certain pour tout ce qui pouvait à présent ce faire. L'ange la prise par les hanches et elle ne pu s'empêcher de sourire. Certes, si elle ne voulait pas qu'il lui touche le dos, les hanches étaient un moyen de prise idéal. La louve l'embrassa avidement, jouant de sa langue, ses mains caressant son torse. Elle les posa ensuite contre le lit pour prendre appuis et pouvoir correctement suivre ses mouvements. Pourtant, elle ne les laissa là qu'un instant, les faisant glisser le long de son torse après un dernier baisé, se redressant. En appuis sur lui, sans pourtant forcé comme une malade, elle le regardait dans les yeux, le surplombant de son corps nu qui faisait des mouvements de haut en bas. Respirant rapidement gémissement. Un coup plus important lui tira un gémissement plus fort que les autres.

- G .. Gabriel..

Elle en avait du mal à parler. Elle pouvait encore tenir, elle le savait, mais pour une première fois, elle ne savait pas quand le bout viendrait. Ni quand exactement elle sentirait que c'était la fin, qu'elle allait "venir", "jouir". Les bruits qu'elle faisait la gêné un peu car elle ne savait pas s'il était normal de faire telle ou telle chose, mais le plaisir était tel qu'elle oublia rapidement cette gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 16 Fév - 12:30

Elle posa ses mains sur le lit, puis les déplaça vers mon torse, déposant un dernier baiser sur mes lèvres. Elle se redressa, me regardant dans les yeux en prenant appuis sur mon torse. Elle me surplomba et continua les mouvements de haut en bas. Je la tenais toujours par les hanches pour mieux "contrôler" les mouvements. Les rendant plus sensuel, moins conventionnels...Chaque choc entre mon corps et le sien lui tirait un petit gémissement tandis que sa respiration s'accélérait -tout autant que la mienne- Mais un coup de hanche plus fort que les autre eu un effet plus violent, plus jouissif que les précédent. En effet, Mélodie gémit, un gémissement plus fort que les autres, qui la fit presque crier. Suite à ce choc, elle bégaya mon prénom comme j'avais prononcé le sien plus tôt. Le plaisir était sans doute tel chez elle qu'elle ne pouvait plus vraiment parler correctement...Je ne sais pas si elle a déjà eu un plaisir tel. La première fois est toujours dure mais visiblement lorsque la douleur est passée, elle peut vraiment profiter de l'acte en lui même...

Je la regarda un instant, soutenant le regard qu'elle me lançait. La voir, au dessus de moi, la voir, nue, la voir prendre du plaisir est je dois l'avouer une des plus belle chose que j'ai vu dans ma vie. J'en ai vu des femmes, mais dans la même situation, je n'en ai vu aucune qui soit comme Mélodie. Non pas qu'elles n'ont pas pris de plaisir à faire l'amour avec moi non...Mais aucune d'entre elles n'a ressemblée à Mélodie. Elle, avait quelque chose de plus, quelque chose qui fait que j'ai envie de faire durer éternellement ce plaisir que nous partageons. Peut être que ce que Mélodie a de plus, c'est de véritables sentiments. Pas juste l'envie de notoriété en sortant avec un éminent psy... Plutôt un amour, sincère, pure, simple... Je crois que c'est ça qui me fait vraiment craquer devant elle.

Je ferma les yeux, me coupant du plaisir de la regarder et de l'admirer pour pouvoir mieux ressentir le plaisir du sexe. L'invitant par la même occasion, à faire de même. Quand on est supprimer d'un sens. Nos autres sens se mettent en éveil. Ainsi on ressent mieux les choses. C'est connu mais ça fonctionne. En fermant les yeux, j'entend mieux sa respiration, la mienne, j'entendrai presque les battements de son coeur...Je sens mieux le contact entre nos deux peau, les chocs produits à chaque fois qu'elle retombe sur mon membre...Je crois qu'il n'y a rien de comparable à cela. Je sentais le plaisir monter en moi, j'allais bientôt jouir, je le sentais...Dans un murmure exalter par le plaisir, je lui dit :


-Mélo...je vais bientôt jouir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 17 Fév - 12:35

Mélodie ne pu s'empêcher de sourire doucement en le voyant vers les yeux, la tenant toujours par les hanches alors qu'elle était toujours au dessus de Gabriel. Ses mains sur son torse, c'était dur pour elle de tout retenir sous la pression du plaisir et de son membre en elle. Elle referma ses doigts faiblement sur sa peau, le griffant de ses ongles. On est une louve ou on ne l'est pas, alors elle avait comme chaque loup qui se respecte une incroyable facilité à couper des choses de ses ongles ou autre. Mais là elle était sous forme humaine et, de plus, elle faisait constamment attention à ne pas le blesser. Il ne s'agissait là que de griffure superficiel. Elle se rallongea contre lui, faisant glisser ses mains le long de son torse jusqu'à ses épaules où elle referma ses mains dessus. Elle l'embrassa langoureusement, passant sa langue dans sa bouche pour venir jouer avec la sienne avant de la faire ressortir pour descendre le long de son cou, volontairement aguicheuse. Quand elle entendit les mots de l'ange, elle passa ses bras autour de son cou, poussant un nouveau gémissement. Oui, elle aussi sentait une pression beaucoup plus forte que le reste monter, quelque chose qui la poussait terriblement a bout. C'était donc ça sentir la jouissance venir ? Sûrement, elle ne vouait pas d'autre raison et d'autre explication. Elle joua de sa langue autour de son lobe d'oreille, haletante, des gémissements venant encore par moment. Elle posa sa tête dans le creux de son cou pour enfin répondre à ce qu'il venait de dire.

- D'a.. d'accord, vas y .. je m-me sens venir aussi..

Elle accompagna ses mouvements de hanche du mieux qu'elle pouvait. A son tour de changer un peu la donne.. Sans le prévenir, elle les fit rouler sur le côté pour qu'elle se retrouve à nouveau sous lui. Elle le regarda, joueuse, se colla contre lui en l'enroula à nouveau de ses jambes, l'embrassant amoureusement. Ses mains se crispèrent contre les draps pour éviter de le griffer à nouveau alors qu'elle gémissait à nouveau. D'une voix faible sous l'effort du sexe, elle le regarda.

- Je.. je vais venir ..

Elle se cambra pour venir contre lui, pour le sentir encore plus en elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mer 22 Fév - 12:53

Suite à mes mots, comme une sorte de prise de conscience, elle passa ses bras autour de mon cou, se rallongeant sur moi pour venir m'embrasser langoureusement et longuement. Elle poussa un nouveau gémissement, sans doute elle aussi allait bientôt venir. Elle remonta un peu sa tête et passa sa langue plusieurs fois sur mon lobe d'oreille avant de venir se caler dans le creux de mon cou. Les quelques mots qu'elle me soupira, entre deux gémissements, me confirma le fait qu'elle allait bientôt jouir, tout comme moi. Puis, elle accompagna mes mouvements de hanches, ce qui ajoutait encore plus au plaisir. Ce que nous ressentions était exceptionnel. Je dois avouer que je n'avais pas souvent ressentit un tel plaisir à coucher avec quelqu'un. Peut être parce que nous nous "couchons" pas vraiment. Mais plutôt que nous "faisons l'amour" dans tout les sens du terme. Nous nous aimons, et nous le faisons simplement avec des sentiments forts et présents à chaque instants...

Puis, une chose me surpris, après m'avoir accompagné quelques instants, elle changea, elle changea de position, et d'attitude. Continuant d'être joueuse mais elle me fit repasser au dessus d'elle, prenant en quelque sorte, le contrôle de la situation. Cela me plut assez je dois dire. Elle enroula ses jambes autour de moi et revint m'embrasser. Je lui rendis chacun de ses baisers et lui en fit d'autres chaque fois que je le pouvais. Elle serra les draps entre ses doigts, le plaisir montant un peu plus à chaque pénétration. Elle me regarda dans les yeux et se cambra en me disant encore une fois sa proximité avec la jouissance que je lui avais promise. Suite à ces mots, je me sentais...doté d'une nouvelle énergie, comme une poussée d'adrénaline que mon corps avait mis de coté pour le "grand final" une poussée d'adrénaline qui allait me permettre d'aller plus vite et plus fort... Je la regarda et lui caressa la joue avant de me coller complètement à elle. Commençant mes mouvements plus forts et plus rapide que jamais. Je sentais le plaisir monter et après quelques instants que j'avais passé au maximum de ce que je pouvais faire, je jouis. Je jouis en elle littéralement. Et je la sentis, je la sentis faire de même. Je m'arrêta, en elle, laissant mon corps aller sur le sien, sans lui faire mal. Nos corps en sueur, collé l'un à l'autre après avoir jouis en même temps. Jouir en même temps que l'autre est comme je le dis, incomparable. Encore deux reprises de mon souffle, je lui soupira en lui embrassant le cou.


-Je t'aime Mélodie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 23 Fév - 20:57

Mélodie ne pu retenir se qui était à la limite entre un hoquet de surprise et un gémissement de pur plaisir quand il accéléra ses mouvements encore une fois, lors donnant une force sans égal dans ce qu'ils avaient fait jusque maintenant. Elle sentait le plaisir la ronger de toute part et, haletante, elle serra fortement les draps sous ses doigts, les déchirant faiblement. Avoir une nature de louve avait quelques inconvénients, mais vue qu'elle n'avait jamais couchée avec personne, elle ne pouvait pas retenir son pouvoir correctement, qu'elle arrive déjà à se retenir à se point relevé du miracle. Sûrement que motivée par l'envie de ne pas lui faire mal, de rester dans leur recherche de jouissance, elle pouvait se contrôler au maximum. Elle se mordit la lèvre pour s'aider à ne pas craquer puis poussa un fort gémissement, se cambrant avant de revenir contre le lit, ne pouvant retenir ses mouvements à cause de tout ce qu'elle ressentait. Elle finit par lâcher les draps, cachant son visage de ses mains tant qu'il était rouge et tant qu'il était démonstratif de son plaisir. Elle prit Gabriel par les épaules au dernier coup, beaucoup plus profond et fort que les autres. Elle ouvrit grand les yeux, poussant se qu'on pourrait presque nommé un cris avec un peu de stupidité. Elle ne cria pas, elle gémit à nouveau, de manière sonore encore, sans pourtant provoquer un mal de crâne à son partenaire, elle savait se retenir un minimum heureusement. Elle jouit, tout simplement. C'était ça alors la jouissance ? Mon dieu, qu'est ce que c'était bon ! Elle se lâcha entièrement lors de ce bouquet final, laissant les émotions prendre le contrôle. Elle respirait rapidement, toujours haletante, les yeux grand ouverts, se remettant difficilement de tout ce qu'elle venait de vivre. Lors de sa jouissance, elle avait sentie la contraction du membre de son amour et un fort liquide ce déverser en elle. Autre sensation très agréable.. Elle pensa rapidement au faite de tomber enceinte et tout ces bêtises et se dit que non. Elle ne l'était pas, elle ne le serait pas, pas cette fois, pas besoin, pas pour le moment. Et le contacte peau contre peau était tellement agréable qu'elle ne voulait pas le gâcher avec un morceau de plastique étrange ou autre.

Ils avaient jouis ensemble, comme il lui avait dit. Elle l’accueillis amoureusement dans ses bras quand il s'allongea sur elle, toujours en elle par la même occasion. Tant mieux, elle voulait encore le sentir. Elle sourit en entendant sa phrase, en sentant ses lèvres. Elle l'embrassa une fois, puis deux, puis à de nombreuse reprise, allant jouer de sa langue sur la sienne. Elle se blottit ensuite contre lui, terminant de reprendre sa respiration

- Je .. moi aussi. Moi aussi gabriel

elle rit doucement, fermant les yeux contre lui. C'était étrange, tout était aller si vite, oui, si vite ! Il y a quelques semaines juste ils se rencontraient, hier ils se retrouvaient, s'embrassaient, et aujourd'hui.. elle déposa un baisé sur son torse

- c'était incroyable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 23 Fév - 22:42

Elle m'embrassa, deux ou trois fois je ne sais plus, je n'ai pas compté, je ne compte pas vraiment quand j'aime. Et ses baisers étaient si tendre que je n'avais envie de penser qu'à eux. Après l'acte, le corps est envahit par une foule de sensation, mais celle que je préfère est la détente...Mon corps était relâché complètement. Je me mis sur le coté pour ne pas l'écraser, puis elle se blottit contre moi. Après cela, elle me retourna la déclaration en reprenant un peu sa respiration. Elle rit doucement et ferma les yeux...puis embrassa mon torse avant de me dire qu'elle avait trouvé ça incroyable. Sur le coup, je ferma les yeux et sourit un peu bêtement.

-Je suis content que tu ai aimé mon amour.

Je soupira de bonheur, profitant de l'instant. Je ramena le drap un peu déchiré sur nous, bien que nous soyons complètement en travers du lit. Le soleil était maintenant complètement levé...il devait être 11h du matin certainement. Je ne sais pas. Je ne sais plus, et je m'en fiche. Je m'en contre-fou même. Je suis dans mon lit, avec celle que j'aime à mes cotés. Nous venons de faire l'amour pour la première fois ensemble, et je l'espère bien pas la dernière...Quoi de mieux ? J'étais sur le coté, elle aussi, collée à moi. Je l'embrassa sur le front et lui caressa les cheveux et le bras. Jouant au passage avec l'une de ses mèches de cheveux. J'étais assez pensif. Sur mes sentiments, sur le fait que nous l'avions fait sans nous protéger..Mais je ne regrettais rien ! absolument rien, un morceaux de plastique aurait...enlever à la superbe du plaisir charnel. Je ne sais pas si elle s'en préoccupe, et puis de toute façon, on agira en temps voulu, pas besoin de se presser...

-Mélo, je sais que tu n'aimes pas bien les promesses, mais je suis un ange d'honneur et je fonctionne en en faisant vois tu. Et là, j'ai une furieuse envie de te promettre de rester avec toi le reste de mes jours...Et pas uniquement pour faire l'amour ! Tu peux me croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 24 Fév - 16:30

Mélodie se mit correctement contre lui lorsque Gabriel vint ramener sur leur corps le drap un peu déchiré par endroit. Elle bougea quelque peu, faisant sortir d'elle le membre de l'ange. Elle resta pourtant en dessous de lui, faisant attention à bien caler son dos contre le lit. Elle sentait sa cicatrice bouger à chaque des mouvements de bras qu'elle pouvait faire, et cela lui avait rappeler qu'il l'avait touché.. Elle espéra secrètement qu'il ne lui pose aucune question, qu'elle puisse être tranquille pour un moment plusieurs jour peut être, avant qu'il ne commence à la questionner. Contre lui, elle se demanda s'il avait conscience de qui elle était réellement. S'il avait conscience qu'elle n'était absolument jamais seule.. Sûrement qu'il n'en avait pas encore totalement conscience, et pour cause ! Il n'avait jamais rencontré Orube. A cette pensée, elle sentie quelque chose bouger au fond d'elle. Oui, Orube était là, elle avait tout ressentie comme Mélodie de l'acte sexuel, elle avait assistée à tout.. mais n'en retiré pas la même conclusion malheureusement. Elle devrait en parlé plus tard, même si avec leur dernière discussion, elle avait déjà une certaine idée de ce que la jeune femme pensait de tout cela. Elle le comprenait. Mais elle n'avait rien à protester, c'était son corps ! Elle stoppa sa pensée et s'enfouit dans les bras de Gabriel, souriant doucement quand il commença à jouer avec ses cheveux. C'était une pensée horrible qu'elle venait d'avoir. Puis elle entendit à nouveau la voix de Gabriel, si proche d'elle, et si douce.. maintenant calmé, elle le regarda, l'écoutant. Oui, c'est vrai, elle n'aimait pas les promesses, car on ne sait jamais réellement si on va les tenir. Malgré tout, ce qu'il dit lui fit plaisir, incroyablement plaisir. Il semblait sincère. Elle savait d'avance qu'elle ne serait pas la copine parfaite, qu'elle ferait sûrement beaucoup d'erreur, mais elle voyait mal quelqu'un d'autre lui tenir un tel discours. Sa venue ici avait été incroyablement mouvementé dit donc ! Elle sourit et l'embrassa amoureusement

- J'ai une furieuse envie de te dire que si tu ne l'aurai pas dit, je t'aurais tué sur place !

Elle rit , caressant son dos de ses mains. D'accord, ce n'était pas la plus belle des déclarations d'amour, mais dans un sens ce n'était pas totalement faux. Tué .. est ce dans les gênes d'une personne de tuer d'autre individu ? Ou la peur ainsi la tristesse peuvent être des raisons dîtes "honorable" ou compréhensible ? A voir des situations, comme toujours. Elle entendit son ventre gargouiller très faiblement. Elle n'avait pas mangé se matin, et après une bonne heure de "sport intensif", elle commençait à avoir faim. Quelle heure était il ?

- Ou alors je t'aurais mangé .. pour t'avoir toujours avec moi

Elle lui mordilla le cou en souriant avant de revenir sur ses lèvres, les embrassant avec passion, sa langue venant jouer avec la sienne. En parlant de langue.. les yeux fermés, elle les sentis devenir rose quand même. S'ils le refaisaient, il n'y avait pas à douter que les préliminaires seraient beaucoup plus longs et variés.. elle devrait bien apprendre à faire ses choses là aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Lun 27 Fév - 20:08

A la suite de mes paroles, elle m'embrassa en souriant. J'ai du lui faire plaisir, même si elle n'aime pas les promesses. Je trouve ça quelque peu étrange, de ne pas aimer les promesses. C'est vrai que souvent, c'est une sorte de "pari" sur l'avenir selon la personne. Personnellement, je tiens toujours mes promesses et je n'en fais pas quand je ne suis pas sur d'être en mesure de la respecter. Quand elle me dit ses quelques mots, sur le coup, je ravala ma salive à l'idée que je meurs, et surtout que je sois tué de ses mains, enfin de ses pattes...tout dépend de la forme qu'elle prendra. Enfin j'espère qu'elle n'essayera pas mais si elle le devait...je m'égare ! Elle rit et commença à caresser mon dos. J'entendis juste après, un petit gloussement, il provenait de son ventre. C'est vrai qu'elle n'a pas mangé de la matinée, et que l'on s'approche du midi. Et puis après un moment comme celui-ci, c'est normal d'avoir faim. Elle me fit une petite blague à laquelle je rit doucement lorsqu'elle me mordilla le cou. Puis elle remonta vers mes lèvres pour m'embrasser. Lorsqu'elle recula un peu, je tendis le bras vers ma table de nuit pour attraper ma montre. J'y arriva après une minute de débâcle avec mes muscles détendus et feignants...Je la regarda un instant.

-Il est bientôt midi... J'ai de la chance de ne pas avoir de rendez-vous avec un patient aujourd'hui. Oh ! j'ai une idée.

Je me redressa un peu, laissant ma main parcourir de long en large son corps mais en m'appuyant sur le coude de l'autre bras pour mieux la voir. Je constata d'ailleurs que ses yeux avaient virés au rose. Je la regarda en souriant. Le soleil était maintenant complètement dans la chambre mais la lumière était tamisée par les rideaux. Ce qui rendait la peau de Mélodie presque dorée, ce qui la rendait encore plus belle. Je resta pensif un moment, oubliant presque que j'avais une idée à dévoiler. Je posa ma main sur sa cuisse et la regarda en souriant tranquillement.

-Je connais un petit restaurant pas loin d'ici. Que dirais tu de manger avec moi là bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 28 Fév - 17:17

Mélodie regarda Gabriel ce battre avec la couverture et ses muscles pour attraper la montre en souriant. Il était .. mignon ? Oui, c'était peut être le terme approprié. N'empêche que c'était amusant de le voir ainsi se battre contre une grande flemme pour regarder l'heure car même si elle était également curieuse de savoir l'heure qu'il était, elle n'aurait pas été prête à bouger tout de suite aussi rapidement ! Elle se hissa sur ses bras pour venir regarder par dessus de son épaule et constater en même temps que lui de l'heure qu'il était. Un patient ? Ah oui, c'est vrai que Gabriel était un psychiatre. Elle frissonna à l'idée mais continua de sourire. Il n'était pas un psychiatre avec elle, mais juste un homme amoureux. La louve se laissa retomber sur le lit à côté de lui, le regardant de ses yeux doux, savourant la caresse de sa main sur son corps. Elle ferma à moitié les yeux, gardant un sourire qui diminua faiblement. Elle n'avait pas envie de dormir, c'était juste incroyablement agréable. De ses doigts, elle joua avec le drap, trouvant des petits trous par ci par là .. elle devrait s'excusée ! Elle avait déchirée son drap, assurément que ni elle ni lui ne s'attendait à quelque chose pareil, surtout pour un acte qui était loin d'être violent ! Elle rouvrit les yeux quand il arrêta sa main définitivement sur sa cuisse, parlant d'une voix faible, douce et agréable. Manger ? Oh, oui, elle voulait manger, mais en vérité elle n'était pas totalement emballer par l'idée de sortir manger en ville. Elle réfléchit malgré tout quelques instants en le regardant. Il semblait vraiment heureux à l'idée de sortir manger en ville avec elle, lui dire non ferait presque peine au coeur, mais elle n'avait vraiment pas envie.. elle avait eu une toute autre vision de la journée. Doucement, elle leva les bras, les passant autour de son coup. Elle l'attira vers elle pour l'embrasser de manière langoureuse et terriblement amoureuse. Elle s'arrêta pour le regarder dans les yeux.

- Tu ne voudrais pas faire ça plus tard ou une autre fois ? C'est notre première journée ensemble, j'aimerai juste pouvoir être avec toi, simplement. Et puis, pour le repas, je peux cuisiner rapidement si tu veux..

Elle sourit et l'attira un peu plus contre elle, l'enlaçant de ses bras. Elle ferma les yeux, lui caressant la tête d'une main douce. Elle resta comme ça pendant un petit moment, savourant le contacte de leur deux corps.. leur deux corps si près l'un de l'autre, un vrai bonheur. Elle l'embrassa sur le front, parlant plus doucement.

- Je préfère rester des heures dans le lit à parler ou à dire des bêtises que de sortir pour le moment. Je veux profiter de mon temps avec toi .. tu veux bien ?

Mélodie releva sa tête pour l'embrasser doucement. D'un sourire et d'un clin d'oeil, elle le renversa sur le dos. Elle se posa au dessus de lui, tenant toujours avec délicatesse son visage dans ses mains pour pouvoir l'embrasser à souhait. Le drap était descendu, ne restant plus que légèrement sur ses fesses, mais elle n'en avait rien à faire. Il ne faisait de toute manière pas froid, et l'homme qu'elle embrassait était le seul qui comptait pour elle ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 28 Fév - 20:19

Elle déclina mon invitation avec toute la douceur qui la caractérise. Avec des caresses, et un baiser langoureux. Mais en même temps des arguments assez convaincant....rester tout les deux, ici, passer une journée en amoureux sans personne. Je dois avouer que l'idée me plaisait pas mal. Mais une chose me gênait dans ce qu'elle me disait. Elle voulait me faire à manger. Déjà qu'elle m'a préparer le petit-déjeuner sans en avoir profiter vraiment, je ne vais quand même pas la laisser faire, ce ne serait pas galant de ma part...Elle sourit et m'attira un peu plus contre elle, pour se caler contre moi en me caressant le visage. Nous restions comme ça un petit moment, jusqu'à ce qu'elle bouge et vienne déposer un baiser sur mon front et me dire quelques mots tout doucement. Puis elle me renversa sur le dos,venant se poser sur moi pour m'embrasser à sa guise. Le drap était juste au niveau de ses fesses mais cela ne semblait pas la déranger. Moi non plus à vrai dire ! Je posa mes mains sur ses hanches, la regardant amoureusement. Je me redressa juste un peu, contractant mes abdos au passage, pour venir l'embrasser dans le cou, puis poser mes lèvres sur les siennes tendrement. Je lui caressa les hanches, puis passa furtivement mes mains sur ses fesses tout en faisant des aller-retours.

-Et comment que je le veux...Une journée en amoureux. Comment n'y ai-je pas pensé ?

Je l'embrassa juste après ces quelques mots, un baiser langoureux et long. Elle était en ce moment, la seule personne qui était dans ma tête. Je ne pensais à personne d'autre, aucun patient, aucun ami, aucun ennemis. Juste elle. Je recula un peu ma tête, la posant sur le matelas en la regardant. Ses cheveux me tombaient sur le visage. D'une main, je les remis derrière son oreille tranquillement, lui caressant la joue au passage. Je lui souris doucement.

-J'ai de plus en plus faim...tu es à croquer mais je vais me retenir. J'ai une meilleure idée.

Avec regrets, je renversa Mélodie sur le dos, posant un dernier baiser sur ses lèvres, je me leva du lit en lui faisant un clin d'oeil.

-Je ne serai pas long.

J'enfila un pantalon qui me passait sous la main, et me dirigea vers la cuisine. Je commença à me mettre au fourneaux pour préparer quelque chose de rapide mais bon. Je choisit donc une recette simple à faire : des pâtes à la carbonara. Je pris juste quelques minutes à préparer un repas léger. Quand j'eu fini la préparation, je mis nos deux assiettes pleines sur un plateau, avec quelques couverts, et me dirigea vers la chambre tranquillement.

-Voilà Mélo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Mar 28 Fév - 22:34

Mélodie sourit en sentant les mains de Gabriel rejoindre une nouvelle fois son corps, se balader sur ses hanches puis descendre sur ses fesses, faisant définitivement tomber le pauvre drap qui avait courageusement essayé de rester sur elle pour lui laisser un minimum de pudeur. Gentil à lui, mais les deux amoureux n'avaient pas réellement besoin de lui. Ses mains sur son ventre, elle le sentie contracter ses abdos pour venir l'embrasser dans le cou et elle ne pu s'empêcher de sourire, se rappelant toutes ses pauvres tentative pour apprendre à faire des abdos correctement. Maintenant qu'elle était dans ce mode avec Orube, elle savait le faire.. Ok, c'était une pensée absolument idiote, surtout dans un moment pareil. Non mais sérieusement, vous pensez en voyant l'image d'une femme nue au dessus d'un homme tout aussi peu habillé qu'elle, s'embrassant langoureusement et amoureusement, les mains baladeuses, que la femme pense à son passé sportif ? J'ai envie de dire "non" mais après c'est vous qui voyez n'est ce pas .. Les cheveux de la louve tombaient en cascade sur le visage du bel ange qui ne semblait pas s'en plaindre le moins du monde. Le soleil, à on zénith, faisait exploser ses rayons jusqu'à eux, bien que les rideaux de la chambre arrivaient à les retenir le plus possible. Elle le voyait. Et il la voyait. Dans la chaleur de la chambre, au milieu de ce qui avait était leur lieu d'ébat, elle ne pouvait que venir chercher ses lèvres dès qu'il répondait à ses baisers. Elle l'aimait tellement ! En entendant sa réponse, elle ne pu retenir un petit rire, heureuse de voir qu'il n'était pas déçu de devoir essuyer une réponse négative. Elle savoura à la suite ses lèvres, poussant un faible gémissement. Non ! Non, elle n'était pas habituée encore à ses lèvres et ne voulait jamais y être habitué de toute manière ! Elle voulait toujours avoir la sensation de partir dans un autre monde quand il se penchait pour l'embrassait, quand il s'approchait d'elle de manière si simple et si douce .. D'ailleurs, en parlant de chevelure, il leva une main pour remettre correctement quelques mèches à Mélodie derrière son oreille. Elle le voyait mieux comme ça, ce n'était pas faux .. Et elle sentait toujours son autre main sur sa hanche, la caressant, la faisant frémir malgré qu'elle arrive à le cacher tant bien que mal.

- Te retenir ? Pourquoi, je serais ravis de passer entre tes mains, tu le sais bien

Elle lui fit un clin d'oeil mais ne lutta pas le moins du monde quand il la poussa légèrement pour qu'elle se rallonge sur le lit. Elle le fit et se posa sur le côté, les jambes correctement mise pour cacher son sexe.. D'accord, ils venaient de coucher ensemble et clairement de dire que c'était loin d'être fini entre eux deux, mais ce n'était pas une raison pour devenir absolument vulgaire ! Elle passa sa main rapidement sur son torse, de manière douce, lorsqu'il se leva et sourit un peu plus à son clin d'oeil, l'écoutant en silence. Elle le regarda s'habiller et partir dans un soupire. Elle était toute seule maintenant. Elle se redressa, entièrement nue et attrapa sa culotte. Elle la remit doucement et chercha ses yeux un haut. Maintenant qu'elle y pensait, elle n'avait pas de quoi cacher sa cicatrice dans son dos .. elle prit alors la chemise de Gabriel et l'enfila sans la fermer. Elle attendit tranquillement qu'il revienne, les bras croisés sur ses jambes. Quand il revint elle sourit. Elle se redressa sur ses genoux et l'embrassa

- Merci beaucoup .. je ne doute pas que ça soit délicieux.

Elle s'assit confortablement, prête à déguster le repas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 1 Mar - 22:12

Quand j'entra dans la chambre avec le plateau, je la vis assise sur le lit, portant ma chemise ouverte sur le dos. Peut être qu'un frisson l'avait parcouru depuis que je m'étais décollé d'elle, et qu'elle a prit ma chemise pour avoir moins froid, ou alors elle n'aime pas manger presque nue...Ou alors...elle ne veut pas me montrer sa cicatrice dans le dos, celle que j'ai sentis du bout des doigts tout à l'heure. Sur le coup, je me dis qu'il y avait une raison...mais qu'elle n'a sans doute pas envie d'en parler pour le moment. Vu la manière dont elle a retiré mes mains son dos nue tout à l'heure, je pense qu'elle va refuser de m'en parler si j'engage la discussion dessus, ou pire encore, elle va m'en vouloir...

Pendant que j'étais en même temps plonger dans mes pensées, et avançant vers elle, elle m'arrêta vers le lit en se mettant sur les genoux et se dresser pour venir m'embrasser. Elle me remercia pour le repas que je venais d'apporter et s'assit confortablement sur le lit pour pouvoir déguster mon plat préparer soigneusement et tranquillement. Je lui souris et posa le plateau juste à coté d'elle, lui tendant l'assiette et des couverts et prenant aussi la mienne.

-Comme me disais ma mère quand j'étais petit, "j'ai préparer ça avec amour !". Mais là, cette expression prend tout son sens. Bon appétit mon amour.

Je m'assis à coté d'elle, commençant à manger tranquillement et avec appétit. Cette matinée m'avait donné une faim de loup...encore une expression bien choisie tient ! Je lui souris tranquillement. Ne pensant qu'à elle seule en ce moment. Je ne faisais pas vraiment attention au gout de ma préparation. Mais vu que je n'ai pas vraiment eu de recul en le mangeant...je suppose que c'est bon. J'avais légèrement ouvert les volets de ma chambre afin que le soleil puisse passer un peu plus et nous éclairer complètement. Il était midi, il faisait soleil dans ma chambre, j'étais en train de manger avec celle que j'aime après que nous ayons fait l'amour...quoi de mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Ven 2 Mar - 22:25

Mélodie sourit en l'entendant parlé et rit un peu. La mère de Gabriel devait être d'une gentillesse et d'une tendresse sans pareil. Elle aurait vraiment aimée le rencontrer dans l'autre monde, peut être que comme ça elle aurait pu rencontrer les parents de Gabriel, et peut être qu'il aurait pu .. Elle arrêta son geste, sa fourchette s'arrêtant devant sa bouche. L'autre monde, oui l'autre monde, tout le monde avait laisser beaucoup de chose derrière lui. Les parents de Gabriel. Et les siens alors ? Sa mère .. Elle laissa son poignet lâcher doucement, le contenu de sa fourchette retombant dans l'assiette. Sa mère .. Le temps ici et le temps dans l'autre monde était il le même ? Depuis combien de temps était elle disparut dans son monde d'origine, était elle déjà classer comme une personnalité disparut et morte ? Tous les scénarios que sa chère mère avait du imaginer sur sa disparition. Sa mère ! Cette pensée n'avait durée que le temps que le contenu de sa fourchette ne retombe dans l'assiette. Aussi tôt fait, elle rit doucement de sa maladresse, faisant passer inaperçu son moment de faiblesse. Elle n'avait pas le droit de commencer à tomber dans une dépression pareil ! Il ne fallait surtout pas qu'elle y repense, elle c'était jurée de ne plus jamais y penser. Alors encore moi maintenant qu'elle avait trouvée celui qui semblait fait pour remplir son coeur à tout jamais. Oh non ! Elle recommença à manger tranquillement, complimentant son ange sur la qualité de sa cuisine. C'est vrai que c'était très bon, mais elle était sur qu'il pouvait faire mieux. Il avait fait cela en deux temps trois mouvement parce qu'elle avait faim et elle lui en était très reconnaissante. L'assiette presque finit, elle se tourna à moitié vers lui, à genoux sur le lit pour ne pas avoir les jambes écartées - un peu de tenu s'il vous plait - et le regarda tendrement, amoureusement

- Ta mère devait être quelqu'un de formidable .. non ?

Elle bougea doucement, reposant son assiette enfin fini. Sans le vouloir, elle renversa faiblement un verre, heureusement vide, qui roula jusqu'à terre sans se blesser. Elle soupira doucement, souriant, et s'allongea vers le bord sur le ventre, tendant le bras pour l'attraper doucement. Elle sentie la chemise remonter doucement, dévoilant à moitié ses fesses. Elle se dépêcha de l'attraper, rougissant rapidement, pour pouvoir se redresser. Bougeant ainsi, elle se rappela plusieurs chose. Elle s'assit près de lui et, dans une tendresse extrême, elle prit son visage dans ses mains. Elle tourna sa tête vers elle et posa ses lèvres sur les siennes, prenant son temps pour l'embrasser longuement et tendrement. Elle s'avança, se glissant contre son torse, son genou s'appuyant faiblement sur la jambe de Gabriel. Elle caressa sa joue, souriant

- Je sais que tu te pose des questions à cause de ma .. ma cicatrice. Si tu veux me demander quoi que ce soit, je ne t'en voudrait pas du tout, c'est même normal

Elle l'embrassa à nouveau, amoureusement, se rapprochant un peu plus de lui. Elle voulait juste lui faire comprendre qu'elle lui faisait confiance, entièrement confiance. Même si elle ne savait pas trop pourquoi;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Sam 3 Mar - 15:30

Nous mangions tranquillement, vers le milieu du repas, elle reprit la parole pour me complimenter et me dire que ma mère devait être certainement quelqu'un de formidable... Elle me regardait tendrement, avec amour. Je dois avouer que sa question, ou plutôt sa supposition avait suscité quelques questions en moi, quelques réflexions. Après ma disparition, je n'avais bien entendu pas eu de nouvelles de l'autre monde. Après tout, nous sommes totalement coupé et personne ne peut voir ce qu'il s'y passe...enfin à ma connaissance. Je me demande ce qu'ont ressentit mes parents quand j'ai été porté disparu. En fait, je me demande comment ma disparition a influer sur les personnes de mon entourage. J'étais un éminent psychologue dans le milieu, un fils pour mes parents, un "amour" pour certaines. Ma "mort" a du être une sorte de soulagement pour mon mentor. Lui qui ne me voyait pas vraiment heureux, lui qui me voyait comme un être cherchant désespérément quelque chose...sans savoir quoi justement. Il devait être soulagé, mais aussi triste...après tout, il était mon deuxième père. Plongé dans mes pensées, j'en avais presque oublié de manger, mais Mélo me sortit de celles-ci une fois de plus, tout en douceur. Elle se mit contre moi, -je prenais soin d'éloigner quelques peu mon assiette- puis m'embrassa doucement. Elle se glissa contre moi, et me caressa la joue doucement, me parlant de sa cicatrice, enfin plutôt, m'autorisant à poser deux ou trois questions. Puis elle m'embrassa encore en me caressant doucement, chaleureusement. Je lui caressa les cheveux et la regarda au plus profond de ses yeux.

-Je n'ai pas de question à te poser...j'en ai juste au fond de ma tête. Je n'ai pas besoin de te les poser puisqu'elle ne te sont pas destinées. -Je lui fis un clin d'oeil en lui souriant- Ce qui ne veut pas dire que je m'en contre-fiche attention !

Je l'embrasse furtivement, lui caressant doucement les cheveux. Je la regardais complètement sous le charme, amoureux comme je ne l'ai jamais été. En vérité, les questions que je me posais étaient les plus simples "Comment est-ce arrivé ?", "Te fait-elle encore mal ?"... Et tout ce genre de questions. Mais je n'avais pas envie de les poser. En fait ce que je venais de lui dire n'étais que la plus petite raison qui me pousse à ne pas engager la conversation sur ce sujet. La raison principale étant que je ne pense pas qu'elle soit prête à m'en parler. Quand elle le sera, je pense qu'elle me dira tout d'elle même. Ce n'est pas le moment de remettre le couvert sur les causes de cette blessure. Je l'embrassa longuement, en lui caressant doucement les cheveux et les jambes.


-Pour en revenir à ma mère. Je ne me suis jamais vraiment rendu compte de sa gentillesse. J'étais plutôt solitaire étant petit. Enfin, je ne me sentais pas dans mon élément donc je restais à l'écart de tous. Même de ma famille, mais ma mère n'a jamais prêté attention à cette attitude, elle a toujours été de la plus grande tendresse avec moi... D'après mes souvenirs du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Dim 4 Mar - 14:25

Dire que Mélodie ne s'attendait pas à cette réponse de la part de Gabriel serait un mensonge. Elle ne comprenait pas réellement pourquoi il ne lui avait pas poser les questions qui tournaient dans sa tête sur son dos. Elle aurait mille fois mieux aimée qu'il les pose maintenant, comme ça tout serait fait, et elle n'aurait plus jamais à revenir dessus.. dire que maintenant, elle ne savait absolument pas quand les questions aller venir, c'était une gêne en plus à transporter et elle n'aimait pas sa du tout, oh non. Elle n'était "déçue" qu'il ne pose aucune question, juste .. qu'elle ne comprenait vraiment pas pourquoi il ne voulait pas en parler. Peut être que cela le gênait ? Oui, sa devait être cela. Alors .. autant ne pas trop lui en parler, autant sourire tout simplement. Elle le regarda, ce demandant d'ailleurs quelles questions pouvaient il bien avoir au fond "de sa tête" comme il disait et qui ne lui était pas destiné. A quoi pensait il ? Elle n'en avait aucune idée. Elle répondit à son sourire, doucement, cachant toutes ses pensées dans sa tête pour ne pas montrer ses interrogations. Après tout, pas la peine de passer des heures et des heures là dessus. Quand l'ange l'embrassa furtivement, elle sourit un peu plus, venant chercher ses lèvres à la suite des siennes. Dire qu'elle ne frémit pas en sentant les mains de son amoureux revenir sur ses jambes serait un énorme mensonge. Elle frémit de manière bien visible, adorant malgré tout ce contacte simple de leur peau. Elle passa ses bras autour de son coup, glissant totalement sur lui , assise sur ses jambes, tranquillement, comme quelques temps avant .. avant leur acte sexuel tout simplement. Elle le regarda tendrement, amoureusement même serait sûrement le terme le plus exacte et le plus juste vu ce qu'elle ressentait pour lui, et parla d'une voix douce et assez faible. Ils étaient si proche qu'il n'était pas nécessaire de crier non plus.

- Moi qui espérait que tu ne pensais qu'à moi .. les questions dans ta jolie tête ne me sont même pas destiné !

Rit doucement, lui fit un clin d'oeil, effleurant ses lèvres des siennes, le provoquant gentiment car elle ne l'embrassait pas du tout. Elle sentie Orube bougeait au fond d'elle et lui envoyer quelques mots. Oui, après tout ne pas en parler de suite de ça blessure était mieux. Elle ne pouvait pas un seule instant oublier le fait qu'elle n'était pas seule dans se corps. Gabriel, si, et la jeune louve préférait qu'il l'oubli pour le moment, le temps de passer une agréable journée à deux.. qu'il ai l'impression de n'avoir qu'une seule femme en face de lui. Elle posa sa tête contre son torse quand il se remit à parler. Quand il parla de sa mère. Elle se mordit doucement la lèvre, presque jusqu'au sang pour ne pas penser au passer. Elle ne devait pas y penser ! Pourtant elle resta contre lui, totalement immobile, à l'écouter. A écouter chacun de ses mots.

- Je ne doute pas que tes souvenirs soient les bons gabriel. Elle devait être .. superbe.

Non mais elle en rajoutait en plus ! elle se redressa, venant l'embrasser passionnément pour dire de retenir ses larmes qui venaient de plus en plus contre ses yeux. L'embrasser était déjà : quelque chose de très agréable et qui lui faisait oublier pas mal de chose, et ensuite : un moyen de garder les yeux fermer pour retenir les larmes. Elle se décolla que faiblement de ses lèvres pour parler

- Merci du repas, excuse moi je vais aller dans la salle de bain.. ok ?

Elle lui fit un dernier baisé furtif et se leva, lui tournant le dos en sortant rapidement. Dans le couloir, elle essaya de rester discrète, respirant profondément. Elle trouva la salle de bain en se rappelant les indications donné par Gabriel et là où elle avait lavée la tache de sa robe. Elle ne prit pas la peine d'allumer la lumière ou même de fermer à clé la porte. Elle entra, la poussa et n'eu pas la force de rester debout. Elle s'assit par terre, ramenant ses jambes contre elle. Elle ferma les yeux, ne pouvant retenir une ou deux larmes

- imbécile .. arrête de pleurer ..

Juste.. elle devait juste ce calmer. Elle ne voulait pas être comme ça devant gabriel, pas maintenant qu'elle avait trouvée une personne comme lui ! Pas maintenant qu'elle était enfin amoureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure ! Jeu 8 Mar - 16:57

Assise sur mes jambes, me regardant avec tendresse et amour, après avoir frémit un instant. Elle me dit tout doucement quelques mots. A propos des questions que je me posais mais que je ne lui destinais pas. Ce qui me rassura aux premiers abords, c'est qu'elle ne semblait pas vexée de mon attitude envers elle. Enfin du fait de ne pas lui poser de questions sur sa cicatrice dans le dos... Elle rit aussi doucement qu'elle m'avait parlé, puis me fit un clin d'oeil avant d'effleurer mes lèvres des siennes. Pourrais-je compter ça comme une provocation de sa part ? Elle posa sa tête sur mon torse lorsque je parla de ma mère. Je la sentais, immobile. Lorsqu'elle se décolla un peu pour me dire qu'elle ne doutait pas de mes souvenirs. Je souris tendrement, en essayant de penser à ce qualificatif de "superbe" que je n'avais jamais attribué à quiconque dans l'autre monde. Ici devant moi, j'ai quelqu'un de superbe.

Mais en regardant de plus près, quelque chose me sortit de mes belles pensées pour me faire "atterrir". Je vis sa lèvre, un peu ensanglantée sans pour autant que le sang ne soit trop visible. Je ne laissa rien paraître mais quelques questions en plus se posaient dans mon esprit. Se serait-elle mordue la lèvre comme ça ? Pourquoi ? Qu'est ce que j'ai dit qui aurait pu la mettre "mal à l'aise" ? Elle m'embrassa longuement. Sur le coup, mes pensées furent noyées dans ce baiser. Je n'avais plus "envie" d'y penser. Mais le léger gout de sang dans la bouche me refit encore une fois "atterrir" malgré la grande tendresse de son baiser. Puis elle me dit qu'elle allait se laver dans la salle de bain. Et sur ce, elle se décolla de moi complètement pour se diriger vers le couloir. Je resta un moment, allongé sur le lit. Réfléchissant sans pouvoir m'arrêter. Je me redressa et remit la vaisselle sale sur le plateau, et me leva pour me diriger vers la cuisine et laver tout ça.

J'entra dans le couloir, et passa devant la salle de bain. La porte n'était pas complètement fermée, et pour le peu que je pouvais voir, la lumière n'étais pas allumée. De plus, l'eau ne coulait pas. Je posa le plateau sur un meuble à coté. Et m'approcha discrètement. L'oreille presque collée à la porte, ce que j'entendis me fit un pincement au coeur. Ce que j'entendis, furent des sanglots. De très légers sanglots mais bien présents. Je me redressa et poussa doucement la porte. Un léger grincement dû prévenir Mélo que je m'étais aperçu qu'il se passait quelque chose. Mélo...je la découvris, par terre. Je ne me précipita pas sur elle comme le dernier des abrutis. Je ne voulais pas la brusquer. Je resta un moment derrière elle, réfléchissant à ce qui pouvait la mettre dans un état pareil. Puis d'un pas léger et presque serein. Je m'approcha discrètement d'elle. Lorsque je fus assez près, je m'accroupis derrière elle, et m'assis finalement sur les fesses. Je l'enlaça par derrière la coucha sur mes jambes. Dans cette position, je lui caressa la joue doucement et avec la plus grande tendresse. Mon regard, était tranquille et apaisant et surtout, aimant. Je lui chuchota tout doucement mais assez fort pour qu'elle m'entende.

-Calme toi Mélodie...calme toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Revenir en haut Aller en bas

Quand il fait froid, il vaut mieux rentrer à l'intérieure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit