AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Xanthéas I. Zavatteri

Gargouille
Légionnaire de la Cruauté

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée. Ven 28 Oct - 23:54

Identité

Nom :
Radakovic
Prénom :
Caleb
Age :
Bloqué dans ses 22 ans depuis le voyage, il a en réalité une cinquantaine d'année à son actif.
Race :
Démon
Orientation sexuelle :
Homosexuel
Métier :
Avant il était un chef d'un gang connu pour ses actions de Résistance dans les pays de l'Est. Maintenant, il s'est autoproclamé Chef des Péchés. Le "Chef" des démons en somme.

Identification

Arme Fétiche :

Son, ou plutôt ses, arme favorite n'est rien d'autre qu'un duo de Beretta 92 qu'il a reçu de son père quand il a réussi à mettre en déroute une bonne partie des forces de l'Armée Rouge en explosant un axe important qui leur permettait de se déplacer plus rapidement. Mais là n'est pas la question. Il en prend soin comme la prunelle de ses yeux. Il excelle en tir si bien que les autres armes qu'il utilise sont des couteaux de lancer. En fait, à partir du moment où ça se lance ou autre, il aime. A la rigueur, il sait aussi utiliser une épée mais il se sens moins à l'aise. Quitte à prendre une lame, il préfère un duo de lame plus légère comme des couteaux ou des dagues.

Description Physique:

A la lumière de la lune se distingue une silhouette paresseusement glissée entre des draps blancs. Doucement, elle remue dans un sommeil qui se voulait profond. Dans la chambre de l'Orgueil, vous vous êtes lentement glissé et vous le regardez dormir. Le seul véritable moment où ses traits ne sont pas perclus d'orgueil, où il semble bien innocent. Lentement, vous vous asseyez à côté de lui. Pour le regarder. Pour l'admirer. Sa silhouette pas très grande se mouve doucement sous les draps suite aux aléas de son sommeil. Un charisme certain, un beauté à couper le souffle. Un homme d'environ un vingtaine d'année est là, devant vous, son sourire étiré lentement par un doux rêve vous ensorcelle. Lentement il se réveille cependant, il vous a vu, il vous a senti. Comment va-t-il réagir en sachant que vous l'observait depuis le début ?Un rire s'échappe de ses lèvres. Un rire un tantinet moqueur. Mais aussi très, très ensommeillé. Brisant le silence récemment installé, il sort doucement de son lit. Complètement nue, à la lumière lunaire, sa silhouette vous est alors entièrement dévoilée. Des muscles bien dessinés sans pour autant ressortir, un peu comme ce que les filles appellerait des "tablettes de chocolat". Un corps qui fait envie, c'est indéniable.

Lentement son visage se tourne vers vous. Vous vous plongez dans ses deux orbes sans couleur aux doux reflets violets qui vous fixent. Des yeux insondables tellement leur lueur semble profonde, tellement les sentiments y sont bannis. Deux orbes dans lesquelles il est si facile de se perdre... Comme deux tentations, digne du charme des monstres de vos légendes les plus anciennes, digne d'un démon. L'absence de couleur, l'absence de sentiments... Son teint aussi est pâle tellement que la lune elle même est une pâle comparaison de sa peau. Seuls ses cheveux semblent avoir un semblant de couleur, une couleur oscillant entre le rose et le violet, tout dépend de la luminosité. Coupés de telle manière à ce qu'il tombe sur sa nuque, ils sont libres et surtout terriblement en bataille. Une chose remarquable sur son visage est bien sûr, et peut-être avant tout, son tatouage sous l'oeil, celui qui représente marque de son gang. Chacun l'a mais lui a décidé de la rendre visible.

De loin, vous observez cet être qui vient de sortir, il vous voit, il se rapproche.. Ses doigts se posent sur votre joue dans une douce caresse, comme un frôlement de papillon. Inaccessible, voilà ce qu'il est. Ses doigts sont fins, souples, habitué à manier une arme à feu. Mais le contact est doux, trop doux. Il brûle tellement il est doux... Vous parvenez enfin à détacher votre regard du sien, haletant comme si vous aviez oublié de reprendre votre souffle. Ses lèvres, aussi enivrantes que le reste s'entrouvrent, laissant glisser sa langue sur la lèvre supérieure avant de lentement la glisser entre les vôtres. Une longue nuit se préparait alors...

Le lendemain, Caleb s'échappa bien vite. Fouillant dans son placard, parmi les fringues sombres, parmis celle un peu plus claire, l'Orgueil cherchait des habits qui le ressemblait. Un style bien à lui, bien rebelle, voila ce qui fait son quotidien. Vous avez à peine le temps d'apercevoir ses deux immenses cicatrices dans le dos avant qu'il ne les couvre un haut craqué dans le bas et qu'il ne sorte de la pièce, attrapant sa veste en cuir, s'échappant dans un rire.


Pouvoir Secondaire :

Le pouvoir secondaire de Caleb est celui des Attaques Mentale. Ou comment utiliser les ondes du cerveau pour transformer quelqu'un en micro ondes. Le procédé est assez simple, Caleb amplifie les ondes émises par le cerveau, ce qui, à petite dose provoque de simples migraines et à trop forte dose, la mort pure et simple de sa victime. Seulement, pour se faire, Caleb doit aussi augmenter les ondes de son propre cerveau à une dose moins élevée certes mais assez forte pour le faire saigner du nez et des oreilles dans le pire des cas. Pour lui, c'est une arme non négligeable, quelque chose qui lui permet de mettre à genoux ses opposants voire même de les tuer sans faire de trace, plus ou moins proprement.

Description Pyschologie :

Ce qui se démarque le plus chez lui, c'est bien sûr son orgueil sans borne. Forcément, quand on représente l'Orgueil, un des sept péchés qui pollue la pureté du coeur humain , il se doit d'avoir un caractère qui y ressemble. Ceci dit, la plus grosse partie de ce sentiment ne vient pas forcément de là. Venant d'un grande famille affluente, il a apprit à prendre de haut un bon nombre de personnes. Même quand il a été déshérité et renié par sa famille, il est resté orgueilleux, trouvant que s'il en était là où il en est aujourd'hui ce n'est que, et seulement, grâce à lui. En dehors de cet Orgueil, le jeune homme est un Démon hautain et assez froid. Inexpressif la plus part du temps et taciturne, Caleb n'hésite pas à jouer de sa prestance. Parce que même déshérité, il a gardé les leçons de vie de son enfance et sait parfaitement feindre sentiments et émotions pour rester impassible en toute circonstance. Manipulateur, provocateur, le jeune homme se régale de voir la peur sur les visages des personnes qu'il torture avec ou sans son don. Oui, car la parole fait parti de l'une de ses nombreuses qualités.

Solitaire depuis sa tendre enfance, il a réussi difficilement à se faire des amis, des amis qu'il a toujours aujourd'hui et malgré ses airs hautains, il les considère comme la prunelle de ses yeux. Tous. Jamais il ne voudrait en être séparé. Et plus simplement ce colèrique de merde qu'il n'arrivera sûrement jamais à plier sous ses ordres, même les plus infimes. Pourtant, il n'arrête pas d'essayer de le soumettre. D'essayer de l'oublier aussi. Parce que même s'il ne l'avouerait sûrement jamais même sous la torture, il ressens un certain attirance envers lui... Un attirance pas uniquement physiques, il en est parfaitement conscient... Mais son penchant associable le pousse à ce méfier des gens, il ne tient pas à être ridiculisé en tombant dans un piège digne d'un Démon lambda. Un méfiance qui le pousse même parfois à douter de lui même. C'est le fardeau de son titre, le fardeau d'avoir fait parti de la Résistance dans sa vie humaine.. Ce qu'il déteste par dessus tout, c'est qu'on lui donne des ordres. Il en a déjà eu assez avec son père et cela ne lui a pas vraiment réussi puisqu'il est mort. Il déteste aussi qu'on le prenne de haut ou qu'on lui dicte ce qu'il doit faire. Il ne croit en aucun cas au Destin et à toutes ses fantaisies sortis de l'esprit des Hommes. Son chemin, c'est lui et lui seul qu'il le crée. C'est un être qui s'autoproclame libre en toute circonstance. Même le jour où il sera peut-être capturé. Mais il vit au jour le jour et ce jour n'est pas encore venu.

Une autre facette de sa personnalité, c'est celle qui survient lorsqu'on le fait dépasser le point de non retour. Sa conscience de péché prend le dessus sur sa conscience véritable, celle qu'il combat en permanence sans que personne n'arrive à le voir. Quand il plonge dans cet état, c'est comme s'il avait une absence. Il n'arrive pas à s'en sortir par sa simple volonté, il faut toujours un élément extérieur capable de le faire sortir de cet état. Et même si ça le crève de l'avouer, cet élément est souvent Angel. Même si c'est aussi celui qui le plonge dedans le plus souvent. Dans cet état, ses yeux ne reflètent plus rien, comme dénué de vie de même que son visage, comme s'il était une Poupée sans vie. Cependant, sa voix est aussi tranchante de l'acier, aussi froide que la glace. Un état d'Orgueil dans lequel il trouve toujours les moments pour vous casser, vous soumettre.

Si on devait parler de ses goûts, il aime le calme avant tout, la lecture aussi. Il aime commander bien sûr, se sentir aimé et tout ce qui va avec l'Orgueil. Mais il a des goûts plus simple, à la portée de n'importe qui. Il aime l'astre lunaire qui lui rappelle la couleur de ses yeux. Et il aime emmerder plus que tout son petit Angie qui réagit toujours au quart de tour ~



Antécédents


_ Mère, Mère, regardez !
_ Plus tard Caleb arrête de me déranger pour des bêtises dignes des enfants de nos domestiques.

L'enfant se stoppe dans sa course. Encore une fois, sa mère l'a repoussé comme si elle ne l'aimait pas. Les fleurs qu'il avait dans les mains tombèrent sur le sol en même temps que ses larmes tombaient sur ses joues. Remontons dans le passé, voulez-vous ? Il y a quelques temps, le jour du solstice d'hiver, naquit deux frères, deux jumeaux, au physique identiques mais au caractère bien distinct. L'un était calme, docile, bien à l'image de que sa mère espérait comme enfant. L'autre, Caleb, bien plus rebelle et qui devenait de plus en plus indépendant. Sans s'en rendre compte, ils prenaient des chemins différents, s'éloignant de plus en plus. Caleb était un enfant sans attache, un peu blasé, même son jumeau ne l'intéressait pas. Cependant, il cherchait l'amour de ses parents comme s'il voulait se valoriser par rapport à son frère, se mettre en avant. Sauf que sa mère ne le regardait jamais, elle était toujours en train de le regarder lui ! Il était pareil pourtant ! Caleb ne trouvait un semblant de réconfort auprès de son père même s'il n'était pas souvent à la maison...

L'enfant ramassa les fleurs et essuya ses larmes qui s'était teintes de rage. Il sortit du manoir et alla dans son endroit fétiche, une espèce de trou dans un buisson qu'il y avait dans un buisson qu'il avait transformé en cabane. Il replanta des fleurs dans le sol... attendit... et s'endormit. Et personne ne vint le cherche. Cette petite anecdote n'est pas la seul qui forma l'enfant qu'était Caleb. Tous les jours, il se faisait remballer par sa mère, à la moindre occasion. Lentement, le jeune garçon se ferma et suivit le trajet de son père. La famille, d'apparence riche et loin des problèmes, placée dans un petit village de Yougoslavie, était en réalité une fervente actrice de la Résistance qui sévissait dans les pays de l'est, des rebelles qui contredisaient les idées du communisme de l'époque. Et le père était un bon élément, un élément important de par ses capacités et de par sa classe sociale. En se rapprochant de son père, Caleb était prédestiné à suivre ses traces. Avec sa fougue, il viendrait sûrement à avoir un bel avenir dans cette direction de vie. Petit déjà, il accompagnait parfois son père dans ses voyages, créant un entre eux. Dès que Caleb le pût, il fût entrainé par son père pour qu'il puisse le suivre dans ses diverse missions. C'est ainsi qu'à 12 ans, il commençait déjà à apprendre à tirer avec une arme à feu et à se fondre dans la foule. A cette époque, on lui avait d'ailleurs teinté les cheveux car il était trop remarquable.

Les missions se succédaient et se passaient dans l'ensemble plutôt bien. Caleb était devenu momentanément brun, âgé de 15 ans et après avoir réussi sa première mission avec succès, il reçut de son père son duo d'arme à feu qu'il a encore aujourd'hui. Il était souple, rapide et doué, bref, il avait les qualités que son père espérait voir apparaître dans son successeur. Le sort n'en décida pas ainsi... Lors d'une mission qui a mal tournée, Caleb perdit son père sous ses yeux, lui même gravement blessé au bras par une balle perdue. La douleur de son âme effaça celle de son corps. Comment allait-il faire sans le seul atout qu'il avait dans la famille ? Sa mère ne l'aimait pas, il le savait... Et il avait raison. Lorsqu'il rentra chez lui, la peine qu'il ressentait ne s'était pas tarie. Il avait en lui cette rage destructrice qui jusqu'alors lui était inconnue. et sa mère ne fit rien pour arranger les choses. Il avait le corps de son père dans ses bras, son sang sur le visage... Dans un quiproquo gigantesque, sa mère crût que c'était Caleb qui avait assassiné son père... Après s'être jeté sur lui, après avoir failli le tuer, la mère de Caleb le déshérita, le renia, lui fit la vie dure. Jusqu'à ce que Caleb craque et et se barre dans la nuit après avoir pris ses affaires et avoir volé un somme rondelette d'argent pour survivre.

Dans la rue, le jeune homme ne savait plus trop où allait... Enfin, il avait au moins l'expérience mais bien évidement, il avait perdu contact avec la bande de son père. Bien qu'ils savaient tous qu'il n'était pas coupable de sa mort. Son bras avait guéri mais pas son âme. Il portait encore en lui cette rancoeur qui lui était devenue familière. Il s'était rendu compte qu'il était devenu hautain, froid avec tout le monde. Cette méfiance lui était coutumière... Il voyagea à la recherche de personne comme lui dans la détresse, qui avait perdu un foyer ou un proche. Et qui bien sûr se rebellait contre l'autorité du communisme. Son premier voyage fût au coeur du mal : En Russie. C'est là qu'il rencontra Aleerah et Naïa, séparément bien sûr, l'une après l'autre. Dans un énorme concours de circonstance, il les aida et elles finirent par le suivre dans ses voyages suivants. Il partit en Pologne ensuite où il rencontra Percy et Typhanie plus ou moins de la même manière. La dernière rencontre eût lieu en Allemagne où il recontra Kaelann, le sixième membre de leur bande. Qui finit par couler en gang donc les actions faisaient parler d'eux. A leur tête, Caleb avait l'impression d'avoir suivit les traces de son père. Il était enfin digne de lui.
_____♥______

Un jour, tout bascula. Le Voyage. L'Horreur. Une action qui a mal tourné. Ils se retrouvèrent coincés, un lac derrière eux, des hommes de l'armée devant eux. La seule option était de plonger... Tous ce sont retournés alors vers le lac... C'était comme si le temps c'était arrêté... Nous étions tous bloqués devant notre reflet ondulé par les mouvements de l'eau. Caleb revoyait ses cheveux blancs, ses yeux sans couleur. C'est lui, plus puissant, plus fort... Un démon aux airs d'ange... Caleb s'était senti irrémédiablement attiré par ce reflet puissant... Il plongea, il sombra. Avec tous les autres... Lorsqu'il se réveilla, il se sentait... différent ! Il se massa la tête, il était près du lac mais les alentours n'était plus les mêmes. Comme... dans un autre monde... Il se releva et regarda autour de lui, il était avec tout le monde, et c'était le principal.

Maintenant Caleb est bien installé à OtherSide. Il a prit conscience de sa nature de Démon, de Péché... Et de cette conscience qui jour après jour, grappillait un peu des reste de sa conscience humain, une conscience de Péché qu'aucune volonté ne peut stopper, un fardeau qui s'écrase sur les épaules de Caleb peu à peu même s'il ne laisse rien paraitre... Le chainon manquant des septs péchés capitaux, il l'a enfin rencontré : Angel Klaus. Et il peut toujours lui dire ce qu'il veut, Caleb n'est pas dupe, il sait très bien qu'il le suivre même aux fins fonds des Enfers.



Vous


Votre pseudo
Namiiii ou Namimi ou Mimi ou Jeden ou BlackRose
Quel âge avez-vous ?
17 ans bientôt !
Comment trouvez-vous le forum ?
... T'es un beau boulet toi non ?
Selon vous, une amélioration doit-elle être apportée ? Si oui, où ?
Nada
... Et ce règlement, l'avez-vous lu ?
Jl'ai même écrit, si c'est pas la classe ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xanthéas I. Zavatteri

Gargouille
Légionnaire de la Cruauté

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée. Dim 6 Nov - 12:33

FICHE FINIE o/

_________________

Heaven can't save us
Hell is a joke, No place left to go
Almost Dead - Powerman 5000
Crédits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu

Maître du Jeu

Ne pas contacter
(voir Admin ou Modo)


avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée. Mar 8 Nov - 20:45

Validé mon cher, bien évidemment !
J'déplace ta fiche choupinet ! *SBAFF*

_________________
|| Nath || Gabriel || DV-02 || DS-01 ||
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://otherside.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée.

Revenir en haut Aller en bas

Reste à ta place, je serais toujours au dessus de toi - Fiche de l'Orgueil Incarnée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Hors Jeu :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit