AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Jeu 12 Jan - 22:25


Doucement, la silhouette avançait. L'hiver était maintenant bien avancé, mais ce n'était pas pour cela qu'il faisait moins froid. Partout, on pouvait voir de la neige tombant agréablement du ciel pour venir recouvrir la ville de OtherSide et ses habitants. Ses couples, ses amoureux et ses paresseux, les heureux comme les malheureux. Le bruit des bottes sur la neige résonnait autour de chaque individu, créant une petite bulle de bruit personnalisé, car personne ne faisait le même bruit dans la neige. Parmi toutes ses personnes vivants leur vie d'immortel le mieux possible - de leur humble avis - ce trouvait une jeune femme. Elle se démarquait assez rapidement des autres à causes de sa peau métisse. Il y avait tellement peu de métisse ou de noir à OtherSide qu'on se souvenait souvent rapidement d'elle en la croisant une autre fois. Elle marchait avec de longue bottes marron, portant un manteau de la même couleur. Ses cheveux noirs recevaient la neige et ne semblaient pas se plaindre un seul instant. Les boutiques étaient ouvertes et par moment on pouvait la voir s'arrêter rapidement pour sourire devant une vitrine, mais jamais elle ne passait la porte. Portant déjà un sac plastique, elle devait sûrement avoir trouvée ce qu'elle voulait.. Non ? A vrai dire, dans ce sac il y a avait des livres. Pas de la nourriture, même s'il était grand temps qu'elle s'en achète à nouveau, pas à boire car elle avait une réserve suffisante de thé. Non, juste des livres.

Orube avançait en sautillant presque. Elle était heureuse. Aujourd"hui et jusqu'à demain midi elle pouvait diriger le corps comme elle l'entendait. Mélodie avait insister pour venir acheter ses ouvrages d'abord, elle comprenait. Mais maintenant que cela était fait, ses armes calés contre sa peau sous ses habits, elle sentait un vent de liberté prendre possession d'elle. Elle pouvait tout faire, ou presque ! Elle jeta un coup d'oeil autour d'elle. Personne.. elle s'engouffra dans une petite ruelle et, montant sur les poubelles, elle grimpa jusqu'au toit. Bon, d'accord, avec des bottes à talons et une jupe, ce n'est pas des plus simple ! Surtout avec autant de neige.. mais elle réussit, et s'assit sur le toit blanc. Passant une main dans ses cheveux, elle s'amusa à les rendre aussi blanc que le paysage et s'allongea. Elle n'avait pas froid, elle vivait. Elle ferma les yeux. La neige tombant, elle recouvra d'un fin manteau la jeune femme qui semblait dormir. Sa respiration diminua, ce calant sur un étrange bien être. Pensive, elle réfléchissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Jeu 12 Jan - 22:54

Il neigeait, simplement. J'appréciais la neige plus que n'importe quelle situation météo. L'hiver est ma saison préférée car c'est justement là que la neige apparaît. Celle ci, efface tout sous son manteau blanc. Les reliefs, on les devines, on essai de les voir, de les trouver mais ce n'est pas tâche simple. La neige adoucis tout, elle adoucis le monde, en faisant une sorte de remise à zéro, comme si à sa disparition, le monde serait peut être meilleur. Ce doit être aussi pour cela que je porte toujours un manteau blanc. Pour me rappeler que tout peu repartir à zéro...

J'étais assis tranquillement, sur le toit d'un bâtiment recouvert de neige. J'étais en tailleur, en train de méditer hors du bruit des rues. Bien que celles ci soit devenue presque silencieuse avec la neige tombante. Je méditais sur moi même, sur mes patients de la semaine, ceux qui avait réussi à se sortir de leurs craintes...et les autres. Je soupira doucement dans le silence paisible qui régnait autour de moi. J'étais heureux de pouvoir passer un moment au calme. La neige s'était un peu tassé sur moi même, ce qui rajoutait un peu plus à ma discrétion habituelle. Je n'avais pas froid dans cette position, j'étais même bien. Je ne craignais en aucun cas le froid de l'hiver. Je fais partit de ceux qui aiment être enveloppé dans des couvertures ou des vêtements chauds...

J'entendis un bruit. Sourd, atténué par l'épaisse couche de neige qui s'était accumulée au fil du temps sur ce toit. J'ouvris un oeil, et constata, que quelqu'un m'avait rejoint sur ce toit. Sans m'avoir vu pour autant. Je ne réalisa pas tout de suite de qui s'agissait-il. Mais je me rendit bien compte que s'était Mélodie qui se tenait dos à moi. Je ne sais pas comment je l'ai reconnu, instinct peut être ? Mais en tout cas, j'en étais certain. Je resta un moment à la contempler, enfin à contempler son dos. Elle resta là, sous la neige tombante. Sans bouger. Lorsque je me décida à me lever, une couche de neige s'était accumulée sur elle. Je me secoua discrètement pour enlever la neige qui s'était entassée sur moi et me dirigea vers elle en silence. Je me disais que ses instinct de métamorphe m'avaient peut être déjà repéré. Mais sans broncher, je me mit juste derrière elle et lui chuchota à l'oreille.


-Nous rencontrer en hauteur semble être devenu une habitude. Je suis content de te revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Jeu 12 Jan - 23:12


Beaucoup de pensées peuvent venir, surgir dans un esprit au calme et se laissant totalement aller, se laissant guider même littéralement par le court de ses émotions et de sa vie. La neige, paisible douce et calme était un bon exemple de moyen de détente, quoi qu'incroyablement froide. Elle peut, si jamais vous ne faîtes pas attention, ralentir ne serait ce que votre rythme cardiaque, vous engourdir les muscles, et bien sur vous gêlez des parties du corps. Mais vu comment était habillé Orube, vêtue de son manteau assez long pour couvrir les endroit de ses jambes que la jupe décidément pas assez longue ne pouvait pas camoufler. Ses bottes de tous les jours convenaient parfaitement à sa position assise. Les yeux fermés posés sur ses genoux, il n'y avait en fait que son cou qui pouvait éventuellement la trahir. Ses mains, confortablement installés dans ses gans, savouraient une chaleur emplument mérité. Sa première pensée fut pour son dos. Un froid pareil lui faisait du bien, vraiment du bien, et même si la blessure avait déjà un an, pour elles, c'était comme si tout c'était passé la vieille à peine. Elle respira calmement pour chasser cette pensée. Ce passage de sa vie n'était pas intéressant, sauf pour elle, et encore, elle aurait mille fois préféré ne jamais le vivre. Quand elle eu réussie à détourner le file de ses pensées, elle songea à toute sa vie depuis qu'elle était sur OtherSide. Son métier, ses rencontres. Elle resta un peu plus longtemps sur celle avec l'ange. Oh, Orube avait eu du mal à le considérer réellement comme un ami après son coup du "je te pousse dans le vide", mais après une discussion avec Mélodie, elle avait consentie à lui laisser une chance. Après tout, il pouvait être très sympas .. non ? Sa dernière pensée fut pour la chaleur. En rentrant, elle se ferait une bonne grande et grosse tasse de thé qu'elle boirai tranquillement et sans poser de problème à personne.

Un bruit. Faible, à peine perceptible au milieu du bruitage ambiant de l'activité de la ville. Il y avait quelqu'un sur le toit ? Elle n'avait même pas remarquée. En même temps, elle ne le voulait pas, elle ne pensait pas un seul instant que quelqu'un puisse avoir la même idée qu'elle, pire, sur le même toit qu'elle ! Intérieurement, elle soupira. Elle rouvrit les yeux, ne bougeant pas le moins du monde. Elle le sentait s'approchait. Elle ne pouvait dire exactement qui c'était, mais il prenait grand soin d'être silencieux. Oh, cela faisait un moment qu'elle avait sa main sur son arme, mine de rien, mais elle préférait attendre avant de risquer de blesser un pauvre innocent. La personne s'arrêta derrière Orube. Elle s'abaissa. Elle pouvait presque sentir son souffle dans son cou, à vrai dire, voilà qu'elle le sentait. Tous ses sens en éveil, elle était prête à n'importe quoi ! Sauf peut être à ça..Lorsqu'elle reconnue la voix de Gabriel, Mélodie fit un bond de surprise. Orube ne bougea pas. Elle garda un instant sa position avant de se retourner vers lui, doucement, un énorme sourire sur le visage.

- Oh ! L'ange de Mélodie ... Bonjour.

Elle ne bougea pas particulièrement, gardant cette proximité entre eux. Elle n'en avait pas grand chose à faire du moment qu'on la laissait tranquille. Elle le regarda dans les yeux puis s'étira doucement avant de reprendre son regard dans le sien, souriante.

- Que fais tu donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Ven 13 Jan - 17:19

Elle se retourna doucement, un grand sourire arborait son radieux visage. J'étais heureux de la voir et de ne pas m'être tromper en me disant qu'il s'agissait de Mélodie, après tout mon instinct en aurait pris un coup si ce n'était pas le cas. Je lui souris autant qu'elle me souriait. Et réfléchis deux petites secondes à ce qu'elle venait de dire. "Oh ! l'ange de Mélodie..." Je me remémora le fait que Mélodie est schizophrène. Que sa deuxième personnalité avait le nom d'Orube. Je me trouvais donc une autre personne qu'elle en quelque sorte, bien qu'elle me connaisse déjà un peu puisqu'elle faisait partie de Mélodie. Et vice versa d'ailleurs. Je lui souris tendrement.

-Bonjour, je crois deviner que tu es Orube n'est ce pas ? Je suis content de rencontrer la facette de ce même corps que je ne connaissais que de nom. Enchanté..

Je continuais de lui sourire pour la mettre autant en confiance que l'était Mélodie avec moi. Peut être qu'elle, avait moins bien supporté les vols et les cascades de la dernière fois. Bien que d'après Mélodie, elle est plus énergique et mouvante qu'elle. Je me posais quelques questions mais pas trop, je ne voulais pas encombrer mon esprit d'intrigues inutiles. C'est juste une deuxième personnalité. Bien qu'il est vrai que je serais bien embêté si Orube me détestait alors que Mélodie m’apprécie...Je regarda autour de nous, voyant que la neige s'épaississait. Je me tourna vers elle en souriant.

-Je méditais dans le calme, mais te voir est bien mieux pour le moral. Et toi ? que viens tu faire sur ce toit ?

J'étais heureux que le hasard nous ai fait nous retrouvé encore une fois. J'aimais beaucoup Mélodie. Même si ne nous étions vu qu'un seul après midi. Elle ne m'avait pas laissé complètement indifférent. Je ne suis pas aussi sociable d'ordinaire, mais le jour où nous nous sommes vu pour la première fois sur les falaises, j'avais sentis un lien entre nous, je n'en connaissais pas la vrai nature. Mais ce que je sais, c'est qu'auprès d'elle, je me sens bien. J'espère qu'Orube m'appréciera pour pouvoir la voir souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Ven 13 Jan - 21:15


Enchantée ? Oui, bonjour, bonne connaissance et bonne rencontre. Bonne vie aussi, et globalement bonne année, bref, tous ce qui suis les amitiés des rencontres. Cet ange était agréable, une chose qu'elle avait notée assez rapidement la dernière fois. Agréable, un peu joueur mais pas vraiment assez à son goût. Il était aussi doux. Très doux ! Ce qui va avec l'amabilité en fait principalement. Cet ange était il donc l'incarnation de la politesse ? Peut être en fait, il devait donc être comme ça avec tout le monde. Quelque chose de bien barbant d'un certain côté, pas étonnant qu'il s'entendait bien avec Mélodie. Celle là cachait bien des choses en elle et passait le temps à parler "poliment" avec des gens, ou de manière joueuse. Elle lisait beaucoup et des livres qui variaient vraiment de l'un à l'autre. Oh, Orube n'avait absolument rien contre tout cela, mais disons qu'elle aimait l'action ! Depuis sa création, ou plutôt son développement sur Otherside, elle c'était énormément liée avec la partie animale qui c'était incrustée en plus. Elle avait besoin de sortie, d'aventure ! De courir et de crier contre la lune ou le soleil, de manquer de ce faire mal en tombant d'un arbre, de ce faire mal peut être un peu, qu'importe ! Elle voulait vivre une vie énergique, et l'ange devant elle, bien qu'il avait les qualités que lui avait dit Mélodie, semblait doux.. et passif. Elle sourit pour elle même à cette pensée. Elle le regarda regarder de part de d'autre autour d'eux comme pour chercher quelque chose. Oh oui, la neige tombait, mais n'était ce pas merveilleux ? Puis il revint vers elle et il parla quelque peu. Bon pour le moral, pourquoi, avait il à ce plaindre de son moral ? Et puis zut ! Souriante, elle mit un doigt sur ses lèvres.

- Secret ~

Elle se releva d'un bond et se retourna, s'éloignant de lui en marchant sur la neige du toit. Elle fini par s'arrêter, remarquant qu'elle n'était pas du tout suivit, et revint vers Gabriel. Elle lui prit les mains dans les siennes, le releva et l'attira à sa suite le long du toit. C'était un toit assez haut, et elle avait eu du mal à y monter en jupe. Alors autant en profiter ! Elle alla jusqu'au bord, surplombant de la sorte la foule en bas qui ne pensait pas à relever les yeux pour observer cette étrange femme dont les yeux devenaient rouges sang. Elle lâcha la main de l'ange et se retourna à moitié vers lui. C'était extrêmement glissant, il fallait faire attention.

- Ton moral est bas ? Regarde tout ça alors ! C'est superbe..

Orube continua de le regarder un moment puis détourna les yeux pour revenir sur le paysage. De la neige, belle, glissante .. mortelle ? Parfois ! Mais douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Ven 13 Jan - 21:58

Elle posa un doigt sur mes lèvres et me dis un tout simple "secret". Je n'en étais pas vraiment étonné, après tout, c'est Orube, et comme me l'a décrite Mélodie, elle est joueuse...Elle s'éloigna de moi en marchant un peu dans la neige, puis elle s'arrêta et revint pour me prendre les mains et m'entraîner avec elle. Le toit était glissant, mais je n'avais aucun mal à trouver mes appuis. Elle lâcha ma main et se tourna vers moi alors qu'elle était au bord du toit. Je faisais attention à ce qu'elle ne tombe pas, puis elle me dit quelque chose qui me fit rire sur le coup. Je la regarda en souriant.

-Je me suis peut être mal exprimé, mon moral est bon, c'est juste qu'il va encore mieux quand tu es là.

Je m'approcha du bord et me mit juste à coté d'elle. Je souffla doucement pour qu'un petit nuage de buée sorte. Puis je contempla le paysage qui s'offrait à nous.


-J'aime tant la neige...Je suis d'accord avec toi c'est superbe. J'ai l'impression qu'à chaque fois que je te vois, j'ai le droit à un panorama magnifique...

Mon regard se perdit dans le vide blanc et immense qui se présentait sous mes yeux émerveillés. Je regarda aussi les gens en bas, peu d'entre eux nous remarquaient. Je m'assis sur le rebord. Et me tourna vers Orube, je trouvais qu'avec le blanc tout autour de nous, sa tenue marron et sa peau métissée ressortaient et la rendait magnifique. Je ne voulais pas lui dire ce que je pensais de peur qu'elle le prenne mal, mais peut être qu'un sourire un peu béa se dessinait sur mon visage sans que je m'en rende compte. Je dois avouer qu'à chaque fois que je la regarde, je suis attendrit...peu de gens m'ont fait cet effet la, mais présentement, c'est plus...différent. J'avais envie de savoir quel était la chose que je sentais entre elle et moi. Je la regarda et lui sourit.

-Fait attention de ne pas glisser, un loup ne vole pas bien il me semble...Et puis, voler sous une neige aussi épaisse n'est pas le plus agréable. Mais c'est magnifique à certains moments...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Ven 13 Jan - 22:42


Orube se contenta de rire à la dernière remarque de Gabriel. Il avait un étrange sourire sur le visage. Pas vraiment un sourire comme tout à l'heure, de commodité, plus un sourire idiot, heureux et un peu .. béa. Sans qu'elle ne comprenne pour quoi d'ailleurs. Avait il eu une subite poussée d'hormone qui faisait qu'il ne pouvait absolument plus retenir ses sourires ? Où bien peut être que, qu'importe ce qu'il avait dit, la vue d'un tel paysage lui faisait tellement du bien qu'il en souriait pour rien. Aller savoir ! Puis au fond, elle ne s'en préoccupait pas trop. Elle se pencha quelque peu en avant, ne tombant pourtant pas, faisant des signes de main aux gens qui ne semblait pas pouvoir, ni vouloir d'ailleurs, les voir. Elle le fit un moment, s'amusant toute seule. Elle finit par remarquer qu'il s'était assit au bord et elle vint se mettre à genoux derrière lui. Sans le prévenir, elle l'attrapa par les épaules, l'allongeant dans la neige du toit pour venir poser sa tête sur les genoux de la jeune femme. Là, elle ne bougea pas, le gardant ainsi sur lui, les jambes de l'ange dans le vide. Elle lui caressa doucement la joue. D'un doigt, elle dessina le contour de son visage, puis vint creuser là où pourrait être des cernes, terminant par le contour de ses lèvres. C'était amusant à faire, et sans trop savoir pourquoi, elle aimait ça. Elles le regardèrent dans les yeux. Chose amusante, ce n'était pas Orube ou Mélodie, c'était elle deux qui l'observait à ce moment là, les cheveux tombant jusqu'au visage de l'ange. D'où d'ailleurs leur yeux d'un rouge sang.. Gabriel semblait un peu pensif. D'un autre côté, il semblait également retenir quelque chose, et elle mourrait d'envie de savoir quoi. Connaître les pensées de cette tête posée sur ses genoux ..

- Dit moi .. à quoi tu pense ?

Elle lui caressa encore la joue un moment. Le froid gagnant ses jambes, elle voulut au final se relever après un long moment assise. Elle le releva doucement, souriant, et tenta de se lever comme avant : d'un simple bond. Mais il y a toujours au moins un problème dans une journée non ? Glissant sur le côté, elle tomba sur la neige du toit, et le descendit presque en entier jusqu'au bord. De chance elle s'arrêta pile avant. Ses mains tenaient solidement la neige. Par réflexe, elle avait fermée les yeux, retenant de pousser un cri de surprise pendant l'action. Elle se redressa, idiote, et regarda Gabriel plus haut. Elle rit toute seule pour détendre l'atmosphère et le regarda.

- Problème technique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Sam 14 Jan - 12:36

Elle fit des signes aux gens d'en bas pour s'amuser, elle le fit un moment, j'étais heureux. Puis elle se déplaça et se mit derrière moi puis sans me prévenir, elle m'abaissa les épaules pour que ma tête se repose sur ses jambes. Elle était à genoux derrière moi et passa un doigt sur mon visage doucement, elle est en fit le tour complet avec son index puis elle me regarda dans les yeux tandis que ses cheveux tombait un peu sur mon visage. Je la fixais, attendrit...En voyant ses yeux et son sourire, je commençais à comprendre ce qu'il se passait. Sans que je le veuille, sans le contrôler. J'étais tomber amoureux d'elle. Je me disais que s'était une pensée futile et impossible. Je ne l'ai rencontré que deux fois. Et je serais tombé amoureux d'elle en si peu de temps...Il est vrai que je pense souvent à elle en lisant un bouquin, en dessinant mais...je ne pensais pas que j'en arriverai à là. Je restais pensif sur ses genoux, j'essayais de me retenir de tout lui dire. Car je n'étais pas sur...enfin si j'en étais sur mais j'avais surtout peur qu'elle le prenne mal et qu'elle ne veuille plus me voir. Je n'ai jamais été très doué en ce qui concerne mes sentiments. Nombre de personnes sont venues me voir se croyant malades alors qu'ils étaient simplement amoureux. Je savais reconnaître l'amour chez les autres mais je n'ai jamais ressentit l'amour le vrai. Je suis sortit avec des filles épatées par mon métier et mon argent. Peut être aussi qu'elles me trouvaient beau mais tout cela ne ressemblait pas du tout à ce que je ressens en ce moment. Lorsqu'elle me demanda à quoi je pensais, je restais silencieux un moment, pour éviter la question. Puis par chance, elle se leva à cause du froid.

Elle enleva ma tête doucement et tenta de se relever d'un bond comme elle l'avait fait précédemment. Mais le gel du toit la fit glisser. Elle tomba au sol mais n'allait pas tomber du toit, c'est pour cela que je n'avais pas réagit...et même si je m'étais trompé, j'aurai pu la rattraper. Mais je dois avouer que mon coeur s'était emballé en la voyant tomber. Elle se redressa en me regardant et détendit l'atmosphère d'une petite blague. Elle me fit sourire. Je la regardais puis je me redressa juste un peu en sortant mon petit carnet de dessin. Je me mis juste en face d'elle. Je n'avais toujours pas répondu à sa question précédente. Mais en même temps, je sentais que je devais lui dire. Lui cacher quelque chose comme ça serait trop lourd à supporter en la voyant. J'en étais désormais sur...je l'aimais. Je rougissais un peu à l'idée de lui dévoiler mes sentiments.


-Ne bouge plus s'il te plait.

Je commença à dessiner, pour me détendre un peu. Je la dessina elle, moi qui n'étais pas bon dans les portraits, je faisais de mon mieux et je réussissais plutôt bien. Je dessina la neige autour d'elle, je la fis souriante, mignonne, je tenta de reproduire au mieux sa beauté mais je n'étais pas satisfait de mon dessin. Quand je l'eu finis en quelques minutes je le regarda dans son ensemble. Je me rendis compte de toute l'émotion que j'avais mis dedans, peut être un peu trop. Je me demandais si elle comprendrait rien qu'en voyant ce dessin, je ne pense pas...je n'espère pas, c'est trop nul de faire un dessin pour exprimer ses sentiments envers quelqu'un. Je la regarda dans les yeux, mon regard était différent, non plus idiot et attendrit, mon sourire avait changé aussi, il était plus discret, plus amoureux. Je la regardais dans les yeux de mon regard le plus sincère. Je dis son nom, comme pour l'avertir d'une nouvelle. Grande ou petite, surprenante ou banale, à elle de voir ces détails...

-Orube...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Sam 14 Jan - 20:54


C'est assez étrange. Imaginez vous un peu la scène, vous êtes sur un toi banal, une sorte de V retourné, couvert de neige en compagnie d'un ami à vous. Suite à une mauvaise manipulation, vous manquez de tomber du toit, glissant jusqu'au bord, freinant de justesse par un quelconque miracle. Vous ouvrez alors les yeux et vous observez l'homme qui était à vos côtés jusque maintenant. Et celui ci, dans un calme olympien, se lève, vint s'asseoir en face de vous, gardant pourtant une certaine distance, et sort de son petit sac .. un calepin, un stylo. Et commence à vous dessinez. Généralement, les premières pensées tournes autour d'un "What the fuck ?!" et cela est totalement compréhensible, n'est ce pas ? C'est aussi ce à quoi penser Orube à ce moment là. Elle ne cacha pas une certaine surprise, et avant d'entendre sa voix parvenir doucement jusqu'à elle, elle remarqua une certaine rougeur naissante au niveau de ses joues. Il.. rougissait ? Mais pourquoi donc ? Ne plus bouger ? Sans aucun problème, elle n'avait de toute manière pas envie de faire un faux mouvement et de ce retrouver quatre mètres plus bas, rencontrant agréablement le sol. Elle rit comme réponse, et posa son regard doucement sur lui. Elle mourrait d'envie de bouger ! Pourtant elle n'avait pas la moindre envie de le déranger. Gabriel n'était pas un picasso ou autre, mais il dessinait plutôt bien, alors elle pouvait lui laisser ce petit privilège. Non ? Elle chantonna doucement pour elle même, passant ainsi le temps. Une chanson. La première qu'elle avait entendue en apparaissant en Mélodie. C'était ce jour là qu'elle était née, quand la jeune femme avait chantée, ce croyant abandonnée. Ce chant était le signe de naissance et d'espoir pour elle ! Gabriel eu l'air d'avoir finit lorsqu'il regarda longuement sa feuille. Elle se hissa enfin sur ses bras et vint à quatre pattes, doucement, jusqu'à lui. Elle pencha sa tête par dessus la feuille plus si blanche que ça, sourit, mais resta à réfléchir.. C'était Mélodie. Dire "c'était elle" était idiot, et juste impossible.

Orube releva la tête. Elle était incroyablement proche de Gabriel maintenant. Le regardant dans les yeux, elle remarqua un certain changement. Pourquoi ? Elle sentie son coeur s'emballer quelque peu et Mélodie bougea en elle.. Lui disant ce qu'il était logique de faire dans un moment pareil. Et donc résister à son envie de partir en courant ! Elle n'aimait pas des tensions pareil. Elle entendit son nom et rougit, faiblement. Ses yeux grandirent sous l'étonnement. Quoi ? Il voulait lui dire quoi ? Hein ? Quoi ? L'ange bougea les lèvres, comme pour articuler la suite, mais elle ne réussit à pas se retenir. Elle posa doucement le bout de ses doigts sur sa bouche. En réalité, elle tremblait de peur intérieurement, et Mélodie aussi était tendue. Aucune ne savait ce qu'il se passait exactement. Elle se tenta un sourire et vint l'embrasse délicatement sur la joue, parlant dans un souffle

- Ton dessin est magnifique.

Elle recula de lui, croisant à nouveau son regard. Elle sourit encore plus. Elle se redressa et le prit par les mains. Elle l'attira vers l'autre bord et descendit jusque dans la petite ruelle qu'elle avait empruntée pour monter jusqu'à lui.. où plutôt jusqu'au toit. Elle attendit qu'il vienne jusqu'à elle et fit un pas vers le bout de la ruelle, à quelque mètre, où il y avait vie et animation. Elle s'arrêta alors, se retourna vers lui.

- Tu reste avec moi, hein ?

Lieux moins accueillant que le toit, mais elle avait besoin de bouger. C'était .. normal chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Sam 14 Jan - 22:49

Après qu'elle ai vu mon dessin et, avant que je ne puisse articuler la moindre parole, elle posa ses doigts sur ma bouche pour m'empêcher de parler. Est ce qu'elle avait pressentit ce que j'allais lui dire ? Qu'est ce qu'elle ressent en ce moment. En cet instant, j'oublia toutes les bases de mon métier et n'arrivait plus à interpréter le moindre mouvement, la moindre parole, le moindre geste ayant une signification. Je ne les voyais pas, je ne voyais qu'elle. J'étais complètement envoûté par Mélodie ou Orube qu'importe...Elle m'embrassa sur la joue et me souffla un compliment sur mon dessin. Plus ses lèvres s'étaient approchées de moi, plus l'émotion était montée en moi. Quand elles s'étaient posées sur ma joue. Je fus non pas déçu, mais c'était une sorte de sentiment entre le regret et le soulagement. Je ne pouvais mettre de mots sur ce que je ressentais en ce moment.

Elle s'éloigna un peu de moi, je tendis la main discrètement comme pour la retenir, j'avais peur qu'elle parte. C'était futile mais je ne pouvais m'en empêcher. Elle croisa mon regard qui était en ce moment dans un mélange de plusieurs sentiments. La joie d'être auprès d'elle, la peur qu'elle parte, l'envie de lui dire ce que je ressentais, les regrets de n'avoir pas eu le courage de le faire plus tôt...Je la suivis et nous nous retrouvions dans la ruelle en bas. Il y avait bien plus de vie ici que sur le toit que nous avions quitté. Elle se tourna vers moi alors que je la rejoignais au sol et m'adressa quelques mots qui me firent rougir doucement. Je rougissais car ce qu'elle venait de me dire m'avait fait penser à un truc du style "reste avec moi...pour toujours." Sauf que ce n'était pas vraiment le cas. Je calma mon petit coeur qui s'emballait de plus en plus et sourit à Orube. Je lui pris la main discrètement et la regarda en souriant.


-Bien sur que je reste avec toi. Je suppose que tu veux bouger...que dirais tu d'aller au parc ?

Il n'était pas très loin, et puis je trouvais que ce serait un bon endroit. Fréquenter mais pas trop, on peut y bouger librement, et il doit être magnifique sous la neige. Je marchais avec elle, sans lui lâcher la main, pour ne pas la perdre, je ne savais pas comment elle l'interprétait dans sa tête, ni si elle avait deviné mes sentiments pour elle...Je la regarda en souriant tandis que nous marchions tranquillement.

-Il doit être magnifique sous la neige, tu es une louve blanche au naturelle n'est ce pas ? J'espère ne pas te perdre là bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Sam 14 Jan - 23:36


Leur main s'effleurèrent rapidement, délicatement. Semblèrent ce chercher un instant puis se trouver quand celle de Gabriel prit l'initiative. Voilà maintenant qu'il lui tenait la main, la regardant dans les yeux avec une tendresse assez incroyable. Sa main était chaude et douce, comme si elle voulait protéger pour toujours celle qu'elle tenait avec une force faible mais néanmoins présente. Ne pas faire mal hein, tout en discrétion ? Délicate attention. Orube ne retira pas sa main. A vrai dire, elle n'y pensa même pas, elle se contenta de sourire, répondant au sien sur une tonalité tout égal. Étrangement, ce contacte premier avait fait louper un battement à son coeur. Elle ne comprenait pas, où plutôt d'une autre manière, elle ne voulait pas comprendre. Elle avait peur de ce que cela pouvait dire, elle ne comprenait que mal c'est chose là, mais elle redoutait par dessus tout d’interpréter l'action présente mal, et au final d'être totalement ridicule. Et puis, elle n'aimait pas les suppositions. Ce monter la tête avec des rêves et des espoirs, des "si" à perte de vue pour au final, tomber et avoir tellement de mal à ce relever.. Elle n'avait personne ici, elle était la seule louve, alors elle n'avait pas l'intention de tomber, à aucun moment ! Même pour les beaux yeux d'un ange tel que Gabriel.. Ils se mirent en route vers le Parc. Elle aimait ce lieu, surtout en hiver. Elle s'amuser à s'y cacher parfois, à mélanger son pelage avec celui de la neige. Elle faisait des testes de couleur aussi, et connaissait des lieux secrets découvert grâce à sa petite taille de louve. C'était l'avantage d'être un animal aussi, pouvoir voir et sentir des choses que personne d'autre ne pourrait imaginer. Elle se posa sur son rythme et serra faiblement l'emprise de leur main l'une sur l'autre, répondant à se geste si simple.

- Oui, blanche comme neige. Mais pourquoi me perdrais tu ? Je suis tenace, on ne me fait pas lâcher quelque chose que j'aime ainsi

Ils arrivèrent au parc et elle se rendit compte de ce qu'elle venait de dire. Elle marcha devant lui, comme pour l'entrainer. Elle était rouge et elle ne voulait pas qu'il la voit. Mélodie à l'intérieure d'elle avait un sourire béa totalement idiot qui ne l'aidait pas DU TOUT ! C'était une phrase toute simple, mais dans le contexte présent.. elle ne savait pas ce qu'elle allait devenir. Elle freina ses pas et lui sourit, décidant de le conduire dans un endroit secret du parc. Après être passé par différent sentier non battu, elle l'attira sous un buisson. De l'autre côté ce trouvait un grand espace, loin de la vue de tous. Là, pour la première fois depuis tout à l'heure, Orube lâcha la main de Gabriel. Elle avança dans l'espace circulaire délimité par des buissons et l'on voyait parfaitement qu'elle était bien, qu'elle était heureuse ici. Elle revint vers Gabriel, lui souriant, doucement, délicatement, tendrement même. Elle écarta les bras, désignant tout ce qu'il y avait autour d'eux

- C'est beau, n'est ce pas ? J'adore venir ici, c'est tranquille et je fais ce que je veux .. je voulais te le montrer.

Elle continua de sourire et reprit sa main dans la sienne, l'attirant vers elle, l'invitant à s'asseoir à côté d'elle.Simplement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 10:11

Nous arrivions au parc tandis qu'elle venait de me dire quelque chose qui pouvait avoir plusieurs sens. Il pourrait avoir celui que j'espère et que je redoute à la fois. Une chose du style "que j'aime tant..." ou alors juste une marque amicale comme deux être proches peuvent se porter sans sentiment amoureux. Je réfléchissais un peu à tout ça, de plus en plus sur des mes sentiments. Mais je ne trouvais aucun geste à exploiter pour savoir un peu ce qu'elle pense...J'ai tout oublié de mon métier. Elle n'a pas lâché ma main quand je lui ai prise, ça voudrait dire qu'elle m'aime bien ? beaucoup ? un peu ? Ou juste qu'elle avait moins froid avec un contact humain ?...Je m'embrouille tout seul. Je ne pensais pas que l'amour était si compliqué à ressentir. Mais je me sens tellement bien auprès d'elle. Quitte à ne rien comprendre, autant y prendre plaisir. Moi qui répugne à ne rien comprendre d'habitude, là je dois avouer que ce n'est pas si désagréable...

Elle m'emmena dans un petit endroit qui m'était inconnu. Elle m'entraîna dans un chemin non définit mais qu'elle connaissait visiblement bien, elle me fit passer sous des buissons et à la sortie...se trouvait un espace magnifique. Préservé du monde extérieur. Sous la neige, ce qui se trouvait devant moi était majestueux, raffiné, tranquille et silencieux. Un endroit parfait pour méditer. Mieux qu'un toit en tout cas. Elle revint vers moi en souriant, un sourire tendre qui me faisait craquer...Puis elle écarta les bras pour désigner tout ce qui était autour de nous. Elle me reprit la main après quelques paroles, et m'invita à venir s'asseoir à coté d'elle. Ce que je fis sans hésiter...Je la regarda dans les yeux, gardant sa main dans le creux de la mienne, je devais me lancer...


-Orube, et Mélodie... C'est peut être un peu tôt, un peu irréfléchi, un peu trop jeune pour être dit maintenant. Mais je ne peux pas me retenir plus longtemps. Quand je suis à tes côtés. Je suis toujours heureux, la vie est toujours plus belle à coté de toi et je ne vois plus que toi quand tu es là. Pour éviter un long discourt comme celui que j'ai commencé...

J'avala ma salive, déterminé à aller jusqu'au bout, je ne pouvais plus reculer et d'ailleurs, j'avançais mon visage pour être près du sien quand j'allais lui annoncer ce à quoi elle devait maintenant s'attendre.

-Je t'aime.

J'avança encore mon visage, et l'embrassa tendrement pour la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 11:34


A vrai dire, on pourrait ce demander si c'était voulu ou non. Si, d'une certaine manière, tout ce qui avait eu entre leur retrouvailles et maintenant n'était pas juste de quoi tenir un quelconque lecteur en haleine, comme si tout cela n'était au final que des mots mis bout à bout pour raconter une belle histoire. Et l'auteur - ou les auteurs - sachant parfaitement que la conscience de leur personnage est relative à celle qu'ils veulent bien leur donner, ils peuvent faire tout ce qu'ils veulent d'un monde comme celui ci. Ils peuvent, par exemple, envoyé une métamorphe dans un petit coin dit "secret" du parc, en compagnie d'un ange. Ils peuvent également les faire s'entendre bien, très bien, plus que bien en fait .. Et ils peuvent finir par une déclaration d'amour à l'eau de rose et réfléchir à la suite. Une suite assez .. banale ? Non pas quand même car même si Orube avait eu du mal à comprendre où il venait en venir lorsque Gabriel avait commencé à parler, elle avait rapidement comprit en voyant rapprocher son visage du sien, gardant un contacte visuel - les yeux dans les yeux - évidant. Elle tremblait faiblement, et ce n'est que grâce à Mélodie qu'elle ne le repoussa pas gentiment. Ce n'était pas son genre de truc, ce n'était pas les situations dont elle avait l'habitude, elle ne savait pas ce qu'il fallait faire dans des moments pareils ! Mais elle l'avait cherchée, Mélodie avait raison, elles se doutaient toutes les deux de la suite mais n'avaient rien fait pour l'empêcher. Au fond, n'étaient elles pas heureuse de tout cela ? Elles avaient quelques doutes, ceux qu'elles avaient toujours, et cela qu'importe la personne en face d'elle. Elles manquaient cruellement dans le domaine de l'amour de confiance en elle ! Qui voudrait d'une schizophrène de toute manière ? Bonjour les problèmes. Pourtant, cela ne semblait pas déranger Gabriel.. Son visage était près maintenant, vraiment près. Incroyablement près.

Elle retenue son souffle lorsqu'il acheva enfin son raisonnement. " Je t'aime ". Une mélange de plusieurs sentiment montèrent en elle : de la joie, une peur - mais beaucoup plus petite -, de l'impatiente aussi, tout cela se traduisant par une certaine rougeur sur ses joues qu'elle chassa rapidement. L'ange aimant s'approcha jusqu'à poser ses lèvres sur les siennes et elle se relâcha, se geste si simple, accomplissement de tout le reste, lui enlevant un grand poids. Au diable les réflexions, non ? Pour un corps à deux personnalités, les communions parfaites n'arrivent que rarement, l'une de celle ci se déroulant notamment à la mi transformation, lorsqu'elle était ce qu'on nommait "un loup garou". Pourtant, ce serait mentir de dire que se qui suivit ne fut le fait que d'Orube ou Mélodie. Fermant à demi les yeux, elle leva les bras pour doucement les glisser sur sa peau et venir l'enlacer. Quand il éloigna quelque peu ses lèvres, elle le rattrapa simplement d'un baisé aussi tendre et passionné que celui qui lui avait offert.

Cela fini, elle reposa ses bras à côté d'elle et baissa faiblement les yeux le temps d'une penser puis revint lui sourire. Orube serra sa main dans la sienne.. Il était toujours aussi près. L'embrasser l'avait conduit au paradis, et son coeur battait vite maintenant, trop vite, elle ne pensait pas qu'il pouvait battre aussi vite !

- Tu m'as dit que tu resterais avec moi .. alors reste, encore. Mais n'arrête jamais de m'aimer, s'il te plait

Ce fut à son tour de s'avancer pour venir l'embrasser pour la seconde fois, mais sûrement pas la dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 12:32

Cette scène aurait pu être décrite dans un livre romantique, un film à l'eau de rose, une pièce de théâtre...Mais ce qu'il se passait en ce moment était mieux que tout ce que j'ai pu vivre jusqu'ici. Elle répondit à mon baiser aussi passionnément que moi. Je fus à la fois soulagé, reposé, heureux et submergé d'émotions ressemblant à celles ci. J'étais pour résumer...complètement amoureux d'elle. Elle m'enlaça avec ses bras, je la serra contre moi tout en continuant mon baiser. Puis elle se recula un peu pour me parler. Elle me fit une sorte de déclaration en retour de la mienne. Puis elle se rapprocha de moi pour revenir poser ses lèvres contre les miennes. Je répondit à son baiser avec la plus grande tendresse et tout mon amour. Je quitta ses lèvres quelques instants pour la regarder dans les yeux avec un sourire calme et heureux.

-Nous avons l'éternité pour nous aimer. Je ne te quitterai jamais, j'en fait le serment...

Je la pris dans mes bras et la serra contre mon coeur, pour qu'elle sente la puissance de ses battements. Il s'emballait un peu plus à chaque seconde. Heureux d'avoir trouvé quelqu'un qui le rend si énergique. La neige s'était arrêtée de tomber, mais une couche de neige épaisse se trouvait désormais sur la ville. Mes yeux étaient tranquille en voyant le paysage devant eux. La neige ayant arrêté de tomber, la vue était dégagée et l'on pouvait désormais mieux voir tout autour de nous. Je la serra chaleureusement contre moi, j'avais envie de la sentir tout près de moi...Je m'écarta un peu, mais gardant toujours ses mains dans les miennes. Je regarda l'horizon en souriant à un avenir qui me paraissait radieux avec elle.

-C'est magnifique...

Je resta fixe, le regard un peu perdu dans mes pensées. Pensées presque inexistantes en fait...je pensais à tout et à rien à la fois. A vrai dire, c'était maintenant Mélodie qui occupait mon esprit et mon coeur. Je me tourna vers Orube et lui caressa la joue.

-Mais tu l'es encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 15:56


C'était étrange. Au milieu de la neige et du froid, Orube sentait au fond d'elle une incroyable chaleur, sans pouvoir savoir si c'était elle, vraiment elle ou simplement Mélodie. Elle n'avait eu que rapidement le temps de parler avec Gabriel, c'était elle qu'il devait aimer. C'était logique non ? Contre lui, elle se sentait bien, mais elle décida de laisser place à Mélodie. Orube rêvait de grand voyage, de courir, tout le temps, de bouger, de sauter, de rire, de nager et même de tomber, elle s'en moquait du moment qu'elle pouvait se relever. Tout ça, l'amour et tout, c'était pas pour elle. Que Mélodie s'en occupe, elle n'y ferrait pas attention. Le changement de place ce fit sans un mouvement, de sorte qu'il était impossible à remarquer dans la position qu'elle avait actuellement. Ouvrant les yeux, Mélodie sourit pour elle même. Elle était bien, incroyablement bien dans ses bras, contre lui. Un vrai bonheur. Il la prit par les mains, s'écarta d'elle comme pour savourer un bonheur tellement nouveau en regardant le paysage autour de lui. C'était .. simple, si simple comme geste mais elle y lisait tant de promesse. Elle n'osait pas dire "Je t'aime" car elle ne pouvait pas dire encore si c'était un amour pur où cette chose forte que l'on confond avec de l'amour.. pourtant elle était attirée par lui, par ses lèvres, par tout. Elle qui n'y comprenait pas grand chose, elle voulait être sur que tout ce passerait bien. Même si elle se disait qu'il faudrait réfléchir aux pensées d'Orube - celle ci étant parti loin dans le subconscience dormir -, elle voulait gardée ce moment aussi tranquille que maintenant. A toutes ses petites phrases, elle continua de sourire tendrement. Elle monta sa main sur celle de gabriel qui lui caressait doucement la joue et elle ferma à moitié les yeux. Quand elle les remit enfin dans les siens, elle poussa un petit soupire

- Heureuse de te revoir Gabriel..

Mélodie vint contre lui, uniquement pour écouter son coeur. Il ne fallut que quelque instant et elle cru presque que le sien c'était mi au même rythme. Impossible mais doux à entendre. Elle repensa à plusieurs idée peu joyeuse et les chassa. Elle était avec lui ! Contre lui, quoi de mieux ? Elle s'écarta de lui et prit son visage dans ses mains.

- J'ai un peu l'impression de rêver tu sais

Elle rit un peu et vint l'embrasser à nouveau. Doucement, rapidement, juste pour détruire sa phrase. On n'embrasse pas un rêve et l'on est pas si heureuse pendant un rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 16:48

Elle remit mes mains dans les siennes après que je lui ai caressé les joues, elle poussa un petit soupire en me disant qu'elle était heureuse de me revoir. Sur le coup je ne compris pas vraiment le sens de ces mots. Mais tout s'ordonna dans mon esprit et je conclu qu'il s'agissait de Mélodie. Elle se blottit contre moi. Dans un sens je me disais que s'était normal, Orube était plus dans l'énergie, les mouvements...pas vraiment l'amour, le calme. Elle a du laisser sa place à Mélodie mais elle doit aussi en profiter je pense...Elle s'écarta un peu et pris mon visage entre ses mains si douces. Elle me dit qu'elle comparait ce qu'il se passait à un rêve, puis m'embrassa furtivement comme pour stopper net sa phrase. Je lui sourit et lui rendit un baiser tout aussi furtif sur la joue.

-J'espère que ce n'est pas un rêve...ce serait frustrant de te revoir en ayant rêvé de tout ça.

Je lui fit un clin d'oeil pour lui dire que je plaisantais et l'embrassa tendrement. Je quitta mon grand manteau blanc et l'étala sur la neige encore fraîche comme une couverture. Je n'avais pas froid. Je regarda Mélodie, et la prit dans mes bras pour que l'on s'allonge sur cette couverture improvisée. Je la garda dans mes bras pour qu'elle se sente bien. Et l'embrassa sur le haut de la tête. C'est vrai que la manière dont tout s'était passé ressemblait à un rêve. Comment en est on arrivé là ? Pourquoi ? J'espérais en cet instant, que réaliser une chose pareille ne ferait pas tout voler en éclat si nous étions bel et bien dans un rêve. Enfin tout ce qui j'étais en train de me dire me paraissait de plus en plus compliqué. Autant ne pas me prendre la tête. En cet instant. Il n'y a que moi, elle...et l'amour que l'on partage. Je lui chuchota à l'oreille.

-Tu te souviens de la dernière fois, tu avais dit que tu écrirais une histoire sur notre rencontre...On dirait que tu va pouvoir faire de cette nouvelle un vrai roman à l'eau de rose...Tu peux même mieux étudié tes personnages.

Je la serra contre moi, pour la sentir près de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 17:20


C'est justement quand le coeur de Mélodie se calma, s'habituant à leur proximité nouvelle et à tout ce qu'elle déduisait que la suite de leur petite aventure de ce jour le fit s'emballer une nouvelle fois. Elle ne comprit pas vraiment lorsqu'il enleva son manteau, et eu un mouvement de réflexe pour lui faire remettre mais en vain. Il l'étala par terre et on voyait sur son visage une réelle interrogation. Gabriel vint la prendre dans ses bras, et jusque là rien de vraiment sorcier, mais lorsqu'il l'allongea avec douceur sur ce lit improvisé, la gardant contre lui, son coeur reparti en flèche. Elle resta correctement contre lui, ses mains sur son torse et n'osait pas bouger de peur de s'éloigner de lui. Il la réchauffé, c'était agréable, même si elle n'avait pas spécialement froid. Son baisé sur son front la fit sourire et elle ferma les yeux. Ici, elle savait parfaitement que personne ne pourrait venir les déranger et mon dieu qu'elle en était contente. Elle sentie son souffle se rapprocher, venir près de son oreille. Elle fut quelque peu surprise de ce qu'il dit, les yeux grand ouvert, fixant un point invisible sur son torse. Elle ne pu s'empêcher de rougir, se moquant cette fois de s'il allait la voir ou non. Ah vrai dire, elle avait déjà commencée à le faire depuis un moment. Elle c'était arrêtée, ayant la désagréable impression qu'il manquait quelque chose, mais maintenant elle savait quoi. Le bonheur qui avait commencé à naître et qui décollait ici. Elle remonta ses mains de son torse jusqu'à ses épaules et leva les yeux vers lui, cherchant désespérément son regard. Quand elle l'eu enfin trouvé, elle resta un long moment à le contempler. Il était beau, de près ou de loin. On dit que l'amour rend aveugle, mais elle n'avait jamais aussi bien vu que maintenant à vrai dire.

- Je n'ai pas besoin d'écrire mais de vivre ça pour le moment avec toi. Je l'écrirai si ça doit ce finir, pour ne jamais oublier.

Elle rapprocha entièrement son corps du sien, venant l'embrasser à nouveau. Ecrire leur histoire ? Mais elle n'était pas encore finit, loin de là, ou du moins, elle espérait, alors .. "laissez moi vivre, je veux juste ressentir". Elle repensa à cette phrase en souriante, venant chercher encore une fois ses lèvres, d'une manière plus douce et langoureuse. Oui, c'était exactement son état d'esprit

- désolé .. je devrais laisser tes lèvres tranquilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Dim 15 Jan - 19:57

Elle vînt chercher mon regard, elle resta un moment à me contempler du regard. Je me demandais à quoi pouvait elle bien penser. A nous ? Au temps que nous allons peut être passé ensemble ? A l'éternité qui s'offre à nous pour s'aimer... Pour tout dire, si je ne me retenais pas, je penserais aussi à tout ça. Je la regarda dans les yeux, ces yeux que je trouvais si magnifiques, tellement profond que je pourrais me perdre dans ce regard marron que je trouvait si beau. Cette couleur était sa couleur naturelle et celle ci lui allait si bien. Elle me dit qu'elle n'écrirait notre histoire uniquement si elle se terminait. Suite à ces paroles qui me faisait plaisir, elle m'embrassa à plusieurs reprise. Elle ne s'en lassait pas apparemment. Et moi non plus d'ailleurs. Et d'ailleurs, ma réaction à ses paroles suivante fut de rire. Je lui sourit et l'embrassa tendrement.

-Ne soit pas désolé, j'aime sentir tes lèvres contre les miennes, et je ne m'en lasserai pas de si tôt. Et en ce qui concerne notre histoire...tu va priver le monde d'un ouvrage de valeur. Car je n'envisage pas de te quitter avant de mourir.

Je l'embrassa longuement, langoureusement, avec tout l'amour que je lui portait. En même temps, je lui caressais les joues et les hanches. Pour la réchauffer, pour qu'elle se sente bien. Pour qu'elle réalise à quel point je l'aime. Je me recula un peu et à mon tour je chercha son regard. Je le trouva en peu de temps, et lui enleva une mèche de cheveux qui pendait sur son doux visage. En passant, je lui caressa la joue tendrement. Je repensais aux histoires que j'avais eu avec des filles avant de venir ici. Je n'en ai jamais vraiment aimé une. Elles étaient futiles. Attirées par mon argent, peut être un peu pour ma beauté, le prestige que j'avais de pouvoir deviner leur pensées...ce qui je dois me confier n'était pas dur du tout. Je n'ai jamais sentit quelque chose d'aussi fort avec quelqu'un et encore moi avec une fille. C'était de l'amour à l'état pur...de l'amour simple et complexe à la fois. Qui peut transporter dans le bonheur comme dans le désespoir. Je regarda Mélodie tendrement.

-Je n'avais jamais ressentit un tel sentiment avant de te rencontrer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Mar 17 Jan - 20:32


C'était agréable mais en même temps si étrange, elle n'avait jamais été si proche d'une personne comme ça. Oh, si elle avait déjà dormi dans le même lit que des gens, mais ils étaient toujours ses amis et jamais ils ne l'avaient touchés.. Aussi bien de manière câline. Alors quand Mélodie sentie les mains de Gabriel descendre doucement pour lui caresser les hanches, elle frémit. On pourrait sûrement croire que c'était à cause du froid, mais non. Il les remonta pour lui caresser la joue, l'embrassant tendrement et, à vrai dire, elle ne chercha absolument pas à se débattre. Oui, c'était étrange, mais pas forcément désagréable, c'était même plutôt le contraire ! Surprenant .. Elle sourit, vint se mettre contre lui et le sentie s'éloigner faiblement pour qu'il puisse la regarder dans les yeux avec une pointe de regret. Elle voulait juste être contre lui, elle avait parfaitement le temps d'apprendre les contours de son visage par coeur à force de le regarder, alors était ce dur de lui demander de, juste maintenant, la prendre contre lui ? Impatiente ! Elle gardant difficilement cependant son sourire. Quand il termina sa dernière phrase, elle le laissa même totalement partie. Oui, c'était beau, c'était mignon, c'était chou, c'était tout ce que l'on voulait, mais il y avait quelque chose qui ne lui allait pas, et elle savait parfaitement quoi à vrai dire. Elle porta ses mains sur les siennes pour les enlever de son visage. Elle les caressa doucement, ferma même les yeux un faible moment le temps .. de prendre son temps de toute manière. Rien ne brûlait, n'est ce pas ? Elle vint rapprocher son visage du sien et l'embrasser langoureusement. Et, Dieu! que c'était agréable. Elle le regarda ensuite dans les yeux.

- S'il te plait, ne fait pas de promesse ou de serment, ne parle pas encore d'éternité ou d'abandon. Ne peux tu pas juste savourer ? Le temps nous dira quand l'heure des promesses sera venu, s'il te plait, pas maintenant.

Elle l'embrassa à nouveau, l'enlaçant tendrement. Contre lui, c'était si agréable ! Mais ils ne pourraient pas se battre infiniment contre le froid, elle le savait. Pourtant, pour le moment, tout semblait aller. Alors elle savourait, simplement, sa peau près de la sienne, son souffle dans le cou, ses lèvres touchant délicieusement les siennes. N'était ce pas nécessaire à un amour naissant ? Elle se sentait déborder d'énergie. Elle ne savait pas trop ce qu'il fallait faire dans ce genre de situation, alors elle mit sa tête contre lui, se blottissant dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Mer 18 Jan - 12:36

- S'il te plait, ne fait pas de promesse ou de serment, ne parle pas encore d'éternité ou d'abandon. Ne peux tu pas juste savourer ? Le temps nous dira quand l'heure des promesses sera venu, s'il te plait, pas maintenant.

Lorsqu'elle me dit ça, après m'avoir regarder dans les yeux en enlevant mes mains de son visage, et m'avoir embrasser langoureusement. Je ne fus pas. surpris qu'elle me dise ça mais plutôt décourager un court instant. Si je ne peux lui faire de promesse alors que puis je faire pour lui prouver mon amour ? Bien sur il y a d'autres moyens, des fleurs, des cadeaux, des surprises. Mais je trouve qu'une promesse est tellement belle quand elle est bien faite et respectée. Peu après ses paroles, elle m'embrassa tendrement en se blottissant contre mon corps. Je la sentais qui tremblait un peu. Elle tremblait d’excitation ? ou plutôt de froid ? Peut être un peu des deux. Après quelques instants que nous avions passer à prolonger ce baiser si doux. Elle rompit le baiser pour venir mettre sa tête dans le creux de mon cou.

Sur le coup, je réfléchis quelques instants mécaniquement au pourquoi du comment. Sans doute refuse-t-elle les promesses car quelqu'un n'a pas dû en respecter une envers elle. Elle a peut être été trahie...Je n'osais pas lui demander de peur de briser cet instant magique que nous passions tout les deux. Je fermais juste les yeux. Je la serra contre moi pour que l'on se tienne chaud mutuellement. Après tout, j'avais quitté mon grand manteau blanc pour en faire un lit improvisé. Je n'avais plus que mon sans manche et ma chemise sur les épaules. En cet instant je dois l'avouer, Mélodie était ma seule vrai source de chaleur...peut être est ce un peu égoïste de le penser comme ça. Mais je ne pouvais pas vraiment m'en empêcher. Je l'embrassa sur le haut du front et là, la solution m'apparu. Ce n'était pas vraiment une solution mais c'était une preuve de mon amour. Puisque je ne pouvais lui faire de promesse. Je lui dit tout simplement mais avec une tendresse hors normes :


-Alors je vais t'aimer simplement...

Après ces mots pleins d'émotions qui comptaient énormément pour moi. Je la serra contre moi avec amour et tendresse. Pas trop fort pour ne pas lui faire mal ou la gêner. Puis un moment après, sentant que le froid se faisait un peu plus fort et malgré mon habitude au froid je commençais à ne plus vraiment le supporter, je lui dit à l'oreille doucement :

-Dis moi, tu ne veux pas que l'on rentre ? Je ne voudrais pas que tu attrapes froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Jeu 19 Jan - 16:25


C'était un moment assez agréable .. mais froid ! Mélodie ne pu retenir un frisson et ce fut presque à ce même moment qu'elle sentie Gabriel venir un peu plus vers elle pour lui murmurer à l'oreille qu'il était peut être temps de rentrer. Rentrer, aller au chaud, elle voulait bien, d'accord, sans aucun problème mais .. comme la dernière fois ? Elle soupira intérieurement pour elle même. Elle ne voulait pas faire pareil, que chacun rentre de son côté, pas cette fois ! Pas maintenant ! Elle se redressa à moitié, observant autour d'eux, les yeux mis clos comme un peu endormit. A vrai dire, c'était presque aussi beau qu'un rêve, alors il y avait de quoi. Mais c'était principalement parce qu'elle réfléchissait. Elle ne pouvait pas lui demander de venir chez elle, enfin, si ? non, qu'est ce qu'il allait penser si jamais elle lui demander ça ? Elle ramena ses jambes contre son torse et posa sa tête dessus. C'était compliqué, et elle qui aimait d'habitude, non qui adorait les situations compliqués, elle aurait préférée là que tout soit beaucoup plus simple. Et puis zut ! Sans prévenir, elle se retourna et, d'un mouvement de jambe très simple à vrai dire, se retrouva au dessus de lui. Elle posa en douceur son corps contre le sien, ses mains sur ses épaules et vint l'embrasser plusieurs fois amoureusement, longuement et passionnément. Une fois fait, elle se redressa légèrement, le regarda dans les yeux en souriant, un peu triste malgré tout.

- Si je veux bien mais dit moi ..

Elle pencha la tête quelque peu sur le côté, comme marquant une interrogation. Elle ne pouvait pas lui demander de venir chez elle tout simplement parce que personne n'était jamais venu et parce qu'elle ne voulait pas. Elle n'était pas assez alèse avec cette idée pour lui demander de venir chez elle, elle espérait juste qu'il lui demande.

- .. on rentre au même endroit ?

Elle l'embrassa à nouveau et, peu habitué à se genre de position, s'enleva pour venir s'asseoir à côté de lui, une mine faussement désolé mais véritablement gêné. Elle n'avait jamais prit ce genre de position, ça faisait bizarre ! Mais sur lui, ce n'était pas si désagréable en fait. Elle vint passer ses doigts entre les siens, serrant sa main en attendant une réponse. N'importe laquelle.

Orube, elle, n'en voulait qu'une seule. Qu'il la laisse la est parte .. Elle regardait la scène et ne pouvait s'empêcher de ce sentir .. de côté ? Oui. Plus même, en trop, mais sans pouvoir partir, obligée de devoir regarder chaque chose, chaque moment et de savoir qu'ils s'aimaient. A deux ! On n'aime pas à trois ..Elle alla profondément dans l'être psychique pour écarter à sa vue et à son entente tout cela. Après tout, n'avait elle jamais été autre chose qu'une sensu collée à Mélodie. Elle serra les points et tenta de dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hewley Gabriel

Ange
Vertu de l'Humilité

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel] Ven 20 Jan - 16:22

Elle se redressa à moitié, puis vint se mettre au dessus de moi. Plaquant ses mains sur mes épaules, collant son corps au mien. Venant m'embrasser à plusieurs reprises, de diverses manières, parfois mélangées. Amoureusement, passionnément, tendrement, avec fougue et hardeur...Je lui rendis tout ses baisers avec la même intensité. Puis, elle se redressa légèrement pour mieux me voir, et commença une question. Elle pencha la tête au milieu de sa phrase. Je trouvais ça mignon de sa part. Puis quand elle finit sa question, je souris. Je souris car j'avais en quelque sorte prévu une telle question. Enfin je m'y attendais. Il est vrai que ce que j'avais dit aurai pu amener à de multiples interrogations mais celle ci était celle que je pensais la plus probable. En effet, Mélodie ne m'avait jamais parlé de chez elle, peut être parce qu'elle n'y pensait pas, mais je pensais plutôt que s'était du fait qu'elle ne doit pas vivre dans un palace. Je ne penses pas non plus qu'elle vive dans un taudis. Mais elle doit aussi se demander comment est mon chez-moi. Elle se dégagea pour venir s'asseoir à côté de moi. Puis vint prendre ma main dans la sienne, pour croiser nos doigts entre eux. Je me redressa un peu pour me retrouver à même hauteur qu'elle. Sans doute attendait elle impatiemment une réponse...Je lui sourit tendrement.

-Tu sais, depuis notre dernière rencontre, j'ai trouvé un endroit où vivre. Je pourrais t'emmener au chaud là bas si tu veux. Tu te souviens des sensations quand on vole ?

Je la regarda, en lui faisant un clin d'oeil lui indiquant qu'elle n'avait pas vraiment le choix en fait. Je me releva et lui tendit ma main pour l'aider à se relever. Je repris mon manteau et le plia correctement pour le mettre en dessous de mon bras. Puis je la pris dans mes bras comme un preux chevalier sauvant sa princesse. La neige s'étant arrêtée de tomber, les conditions de vols seraient maintenant des plus bonnes et surtout, le paysage va être magnifique...Je battis des ailes plusieurs fois avant de quitter le sol en soulevant un nuage de poudreuse. Je volais assez bas pour ne pas avoir trop de vent froid. Je m'engageais entre les immeubles et volais tranquillement. Je souris à Mélodie.

-Maintenant, j'habite un appartement comme je le voulais. Un style vieux français avec un parquet et un grand bureau pour recevoir mes patients...Je penses que tu va aimer, j'ai une grande bibliothèque.

J'accélèra un peu lorsque nous arrivions dans la grande rue. En effet le quartier n'était plus très loin et se trouvait collé à cette rue principale. Je me posa devant un bâtiment plutôt grand. J'entra par une première porte avec une clef et pris Mélodie par la main pour qu'elle me suive. J'arriva devant ma porte au rez-de-chaussé et ouvris la porte. J'entra tranquillement et entraîna Mélodie avec moi ~

à Suivre -> ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel]

Revenir en haut Aller en bas

Et, comme chaque année, le printemps revient [Pv Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit