AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Shelob de Morgoth

Dragon

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé Ven 30 Déc - 22:24

Shelob de Morgoth
[x] NOM : (de) Morgoth

[x] PRÉNOM : Shelob

[x] ÂGE : Shelob vient de terre. Il est passé sur Otherside alors qu'il n'avait que vingt cinq ans. Il a environ, à ce jours, entre soixante dix et quatre vingt ans, ne donnant pas à l'exactitude du nombre un grand intérêt.

[x] RACE : Dragon

[x] ORIENTATION SEXUELLE : Multiple, du moment que j'ai ce que je veux ... tout me va.

[x] MÉTIER : Sur terre comme sur Otherside, Shelob n'a jamais réellement trouvé intéressant de pratiquer un et un seul métier, il a donc coutume de toucher à tous. Arrivé ici, il a finit par se fixer dans la peinture.

Shelob de Morgoth


IDENTIFICATION CORPORELLE[x] ARME FÉTICHE : l'arme fétiche de Shelob est une belle épée qu'il a faite faire en arrivant sur Other Side par un forgeron réputé. D'une blancheur incroyable, on peut y remarqué sur sa lame une araignée s'entortillant autour de celle ci et semblant prête à ce jeter sur vous. Il a passé de longue année de sa vie sur se nouveau monde à travailler sa manière de faire, faisant en sorte d'arriver à trouver un style de combat assez caractérisé de sa personne et aussi gracieux que possible. Il n'aimait pas les gros lourds pour qui frapper fort était le plus important. Non. Frapper bien était l'essentiel. Au bon endroit, toucher correctement sa cible. Il peut utiliser assez correctement un fleuret et un sabre également, même s'il se balade principalement avec son épée.

[x] DESCRIPTION PHYSIQUE :

Le physique de Shelob n'est pas ce qu'on pourrait dire absolument normal normal. Bon, si on prend en compte sa taille qui n'est pas extrêmement grande sans être pourtant un nain - notre cher bonhomme mesurant un mètre soixante seize - ou alors son allure assez fine qui, dans un certain côté fantastique, pourrait faire penser à un elfe, il est tout à fait normal. Les trais de son visage sont fins et plutôt affirmés en même temps, marquant bien une virilité importante. Sa peau, recouvrant l'intégralité de son corps parce que voilà, ça semble logique, est d'un blanc accueillant qui force presque à la caresse. Ses yeux sont bleus sources. On dit que si l'on reste trop longtemps à les regarder, on peut se noyer dedans. Rumeur.. non ? Ses cheveux sont un décoloré harmonieux du même bleu que l'on retrouve dans son regard. Ses mains sont assez fines, très utile pour tout ce qui est travaux de main et notamment la peinture, art qu'il adore et dans lequel il excède. Bref, pour résumer, globalement, il a une allure qui attire l'oeil et plutôt agréable à regarder, chose qu'il laisse faire, s'en moquant totalement.

Notre jeune homme à tendance à mettre des habits qui font penser à une étrange noblesse ou à certain corps de l'armée de l'autre monde bien qu'il n'ai jamais, absolument jamais voulu en faire parti. Il n'aime pas porter les tenus qu'on dit "décontracté" ou "cool", il les trouves assez dénués d'intérêt et bien souvent, malheureusement, moche. Il porte des couleurs assez clair comme le blanc ou le blanc bleuté comme des couleurs sombres types noir, gris.



IDENTIFICATION PSYCHOLOGIQUE[x] POUVOIR SECONDAIRE : Le pouvoir de Shelob pourrait se résumer à un phrase.. Voir le passer. C'est un don que certaine pouvoir voudrait absolument, mais beaucoup de fois, Shelob a voulu le jeter. Vous n'imaginez pas ce que cela fait de marcher dans la rue et de, soudainement, voir qu'il y a eu ici un meurtre, et le vivre, le voir, entendre les cris de la personne sans pouvoir intervenir. Vous ne pouvez pas savoir ce que cela fait de ressentir toutes les détresses du passés, toutes les peines en sachant pertinemment qu'il est trop tard. Heureusement, il arrive que Shelob voit également des scènes heureuses, et tant mieux pour lui, sinon dieux c'est qu'il serait entrain de déprimé ou près du suicide à l'heure qu'il est. En ce concentrant suffisamment, il peux revivre les scènes qu'il veut, même si ce sont bien souvent elles qui viennent à lui, sans qu'il ne sache encore pourquoi. D'un contacte avec une autre personne, il peut lui montrer des images du passé, mais pas encore des scènes entières et parfaitement nette. Malgré son calme et sa douceur, se pouvoir à tendance à déclencher d'importante crise de colère.

[x] DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :

Shelob est doux. Il l'a toujours été, il le sera toujours. Il n'est pas non plus naïve, mais il n'aime pas la violence quand elle n'a pas lieu d'être, et même quand elle a lieu d'être pour tout dire. Comment dire ça avec le plus de justesse .. dans ses mouvements, ses mots, ses regards, il ne cherche pas a plaindre plus que nécessaire et rarement à critiquer. Il fait en sorte que la personne se sente bien et reparte, si possible, plus heureuse qu'à l'arrivé. De la sorte, il aime tout autant la solitude que la compagnie d'autrui. Si jamais la personne s'entête, il aurait tendance à chercher à la provoquer pour la faire réagir et qu'elle finisse par comprendre, mais jamais avec beaucoup de violence, mais il n'est pas non plus du genre à forcer les autres à recevoir son aide. Ce genre de chose cache parfois, par contre, des crises d'agressivités imminentes.

Il apprécie les animaux, et parmi ceux ci tout particulièrement les chats. Dans sa vie sur terre, il avait des chats, un certain nombre, et n'hésitait jamais à s'arrêter pour en caresser quelques uns pendant de longue minute, même si pour cela il devait être en retard. Il a toujours eu beaucoup de chance avec ces animaux là qui venaient souvent d'eux même vers lui pour son plus grand bonheur. Il aurait rêvé avoir un chat roux, chose qu'il n'a jamais pu avoir - curieusement - sur l'Autre Monde.

II aime passer de longues heures à apprendre où a créer des mondes imaginaires dans sa tête, immobile sur un siège, les yeux fermés. Il n'est pas étonnant de le trouver à un endroit, tranquillement assit, ne bougeant absolument pas. Dans sa tête, il aime partir loin comme à côté de lui, l'imaginaire étant quelque chose qu'il respecte. Les écrivains ont toujours été une admiration totale pour Shelob qui n'a, malgré son envie de toucher à tout, jamais osé écrire une histoire un jour, aussi petite soit elle, de peur de salir ce fait si beau. Tout le monde à le droit d'écrire, parfaitement, mais ce n'est pas pour cela que tout le monde doit le faire.

Il a la curieuse manie d'entasser tout ce qui lui appartient sans ne jamais RIEN, et je dis bien RIEN, jeter. Même quelque chose de cassé il trouvera le moyen de le garder. C'est véritablement des trésors, les objets qui retracent sa vie, ses envies, ses passions et ses dépressions. Que cela aille du petit jouet trouvé dans la rue ou alors à la chose qu'il a toujours voulu. Le pire est bien sa chambre, car si toutes les pièces semblent être absolument sans défaut, on pourrait se demander si quelques personnes ont déjà perdu la vie en voulant se repérer la dedans. On remarque assez bien un bureau, des étagères et un lit, mais les meubles sembles tous liés par des piles et des piles d'objets. " Un bordel joliment organisé " comme il le dit lui même.

Shelob a pourtant des colères terribles. Le fait qu'il puisse voir le passé le rend très délicat sur plusieurs sujet, et même s'il arrive à se contrôler un certain temps, il lui arrive d'être agressif, mais cela sans prévenir, de manière spontané et impressionnante. Ces colères sont dévastatrices. Comme toutes les colères de dragon me direz sûrement, mais celle ci sont appuyés par tout ce qu'il ressent à travers ses visions.



ANTÉCÉDENTS
(cette histoire n'est pas dans l'ordre .. je précise)

" Son antre est parsemée de toiles qu'elle tisse et que seule une épée elfique peut couper. Cette créature aux multiples yeux1, l'habitude d'empoisonner ou d'endormir ses victimes, notamment des Orques qui s'aventurent dans la caverne, ainsi que des prisonniers qui lui sont sciemment envoyés. Sauron, maître du Mordor, tolère sa présence parce qu'elle garde l'entrée ouest du Mordor. "

Il poussa un long soupire, se laissant tomber dans le fond de son siège. Tolkien était un Dieu vivant ! Son roman "The Lord Of The Rings" avait était une révélation lors de sa sortie, quand il avait tout juste seize ans. L'âge parfait à vrai dire pour tomber dans un monde pareil. Les personnages, l'histoire, tout, il connaissait tout sur le bout des doigts. Et aujourd'hui il écrivait, pour lui, un recueil d'information sur tous les lieux et tous les personnages possibles et imaginables de cette incroyable fresque. C'était un véritable monde qui leur avait été donnée ! Un monde ! Alors maintenant qu'il avait vingt ans, il ne rêvait que d'une seule chose.. percer son secret.

On allume les lumières tard dans la nuit, on discute à voix basse. On envois les enfants jouer dans un coin, chut, il ne faut surtout rien dire. Les enfants sont innocents, ils répètent parfois sans vraiment savoir ce qui va leur arriver, ce qui va arriver à leurs parents. Ici, on parle de la montrer d'Hitler au pouvoir.. On entend des rumeurs qui court, et tout le monde y pense, mais personne ne l'avoue. Cette année devait être une année de joie et de bonheur pour la femme enceinte dont le bébé ne serait tarder, malheureusement, c'est une année monstrueuse. La guerre a été déclarer, tout le monde sens que les pays vont y tomber un à un. Et on commence à avoir peur. La première guerre mondiale était si horrible, on n'imagine pas un seul instant qu'elle puisse être pire que la première, on n'imagine pas avoir une Deuxième Guerre Mondiale. On a peur et l'enfant qui doit naître dans quelques jours ressent tout cela. Ressent la peur de sa mère et de son père. Le monde n’accueillerait il bras ouvert un nouveau née ? On commence à en douter ..

Un sourire. D'un mouvement de tête, il remercie le bibliothécaire et continue ses lectures. C'est la pause de Midi, et normalement personne n'a le droit de rester ici, mais lui, il vient tellement souvent, on voit une soif de savoir tellement grande sur son visage qu'on ne serait lui dire non. Et à force, les gens sont presque tous ses amis ici. Confortablement assis dans le canapé, il tourne les pages, les unes après les autres. C'est la première fois qu'il lit une pièce de théâtre de Sophocle, mais c'est incroyablement passionnant. A côté de lui, on voit une pile d'une dizaine de livre, tous ceux qu'il a prévu de lire aujourd'hui. De l'autre côté, on voit les livres qu'il a prévue de prendre chez lui si jamais il n'a pas le temps de les livres, presque aussi grosse que l'autre. Lire est véritablement un bonheur. Et il lit de tout, du fantastique au policier, du romanesque à l'historique. Scientifique. Biologique .. toutes choses est bonne à être lu, après il se ferra sa propre opinion. Mais mon dieu .. qu'apprendre est agréable.

Il cours. En sueur, trompé jusqu'aux os, il cours plus vite qu'il aurait cru pouvoir courir de ses petites jambes. C'est dit, c'est fait ! Qu'on le hurle partout, qu'on le chante et qu'on le danse, que les jeunes femmes embrasses les soldats, que les mères sourient et que les enfants pleures sans comprendre pourquoi ils sont heureux !! La Guerre est fini. Tout le monde doit le savoir.

Debout dans le salon, il écoute. Sa mère cri et son père, en silence, approuve d'un mouvement de tête trop régulier pour ne pas montrer qu'il est endormi. Après tout, sa mère n'y fait pas attention, du moment que celui ci semble être d'accord avec elle. Son enfant, debout, la regarde sans comprendre. Pourquoi, hein, pourquoi ? Il ne l'avait plus vu crier ou être triste depuis la fin de la guerre, mais depuis plusieurs semaines, voilà que tout recommençait. Alors il était aller vérifier, partout, aucune guerre dans leur pays, aucun nazis, rien.. Mariage ? Pourquoi un mariage ? Il n'est pas amoureux, il n'a pas besoin de se marier maintenant. Il tente bien de lui expliquer, de lui dire clairement, mais rien n'y fait. Elle monte d'un pas rapide dans sa chambre. Comprenant ce qu'elle va faire, il la suit, apeuré. Elle ouvre la porte et se déchaîne sur les livres. NON ! C'est un cris qui sort de sa gorge et il la pousse brutalement. Elle va se cogner contre un mur. Elle réalise, ce n'est plus un enfant qu'elle a devant elle, c'est un homme ! Un homme capable de lui faire mal. Mais jamais, jamais il ne voudrait lui faire sa ! " Ces livres te montent la tête. Tu te marieras, que tu le veux ou non ! " Elle part en claquant la porte. Il a vingt et un ans maintenant et à ses pieds, déchirés, repose le cadavre d'un livre connue à travers le monde, racontant les histoires d'un certain hobbit..

Doucement, il caresse sa peau. D'un doigt, il dessine les contours de son corps. De son regard, il l'imagine déjà, lorsque tout sera finit. Oui.. il sera peintre.

La pluie tombe, l'orage gronde. La tête baissé, il ne fait pas attention à toutes les flaques d'eau autour de lui. En fait, il ne bouge même pas. Il vient de l'apprendre. Il n'habite plus chez lui, on vient de lui dire. Sa mère et son père sont mort dans un accident de voiture. Personne n'est dehors à cette heure si, oh non personne. Il se répète cette phrase encore et encore puis, prenant une pierre à terre, explose une vitre un magasin. Pour se défouler. Il s'éloigne et s'arrête, la tête lasse. Maintenant qu'il est seul, qu'est ce qu'il va faire ? Il cherche ses clés et les faits tombé à terre dans une grande flaque qui pourrait avaler son pied en entier. Avaler ? Il se penche et y plonge sa main, observant son reflet.. Oui, c'est profond. Sans vraiment savoir pourquoi, il reste là, il observe il regarde. Il se regarde. Et il disparaît.

Il tend les mains vers sa mère, il reconnait son visage. Il a deux ans et lui monde lui semble magnifique, tout est à découvrir ! Il ne comprend pas ce qu'est l'étoile qu'elle porte.. mais tout est si beau, elle aussi est belle ! Une étoile qu'il peut attraper ! Il ne comprend pas pourquoi on le met dans les bras d'une autre femme. Elle n'a pas d'étoile elle, elle n'est pas belle, il ne l'aime pas. Mais il oubliera tout cela bien vite.

Otherside. Nouveau monde, nouvelle vie. Comme si on lui donnait la chance de refaire une vie ici après la mort de ses parents. Il regarde ses mains, son corps. Il est en un seul morceau. Il regarde le monde et repense à la dernière fois qu'il a vu sa mère, à ce qu'elle à fait de son livre .. " Je serais Shelob de Morgoth ici " Pour ne jamais oublier.

" Dit moi .. comment tu t'appel ? "



DERRIÈRE L'ÉCRAN

NOM DU PERSO
[x] VOTRE PSEUDO :

[x] QUEL ÂGE AVEZ-VOUS ? 17 ans, 18 en Janvier

[x] COMMENT TROUVEZ VOUS LE FORUM ? Classe

[x] COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM ? Par quelqu'un de très très très très proche

[x] SELON VOUS, UNE AMÉLIORATION DOIT-ELLE ÊTRE APPORTÉE ? SI OUI, LAQUELLE ? aucune

[x] ET CE RÈGLEMENT, L'AVEZ-VOUS LU ? Carpe Diem



Dernière édition par Shelob de Morgoth le Sam 31 Déc - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Requiem NachtBlume

Vampire
Stupre de la Noblesse

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé Sam 31 Déc - 9:42

Bonjour et bienvenue, tout d'abord!

Je voulais te demander: je connais ton vava, tu n'étais pas sur Faery? Tu avais deux comptes n'est-ce-pas, une humaine et un Elfe d'Erbrella!, *cherche à se rappeler de leur noms* Et moi j'ai Rp avec la Conteuse des Perdus, j'étais Kerridwenn BranMor!
*'espère ne pas s'être trompée*
A part ça, j'aime beaucoup le début de ta fiche =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelob de Morgoth

Dragon

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé Sam 31 Déc - 13:13

Merci Requiem ^^

Et comme on en a parlé hier sur la CB, effectivement j'étais Rothinzil sur Faery, et je ne savais pas du tout que tu y étais ! J'étais la conteuse dont le nom m'échappe totalement mais qui avait une grande GRANDE inspiration Tolkiennique, comme pour ce personnage là. Je m'en vais terminer ma fiche et merci encore !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelob de Morgoth

Dragon

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé Sam 31 Déc - 15:26

Le double poste, c'est mal, mais j'ai fini ! pour prévenir..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zash Mireto

Métamorphe
╬ Chat d'Iriomote ╬
Métamorphe╬ Chat d'Iriomote ╬

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé Dim 1 Jan - 14:12

Très bonne fiche /o\ bienvenue je te valide.

_________________
Que me veux-tu Invité ? Je t'écoutes avec attention... beaucoup d'attention...
Image hébergée par servimg.com]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé

Revenir en haut Aller en bas

Shelob de Morgoth, Vestige vivant du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Hors Jeu :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit