AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis] Sam 19 Nov - 22:40

Un bruit sourd résonnait depuis un bon quart d'heure dans le Temple. Encore. Et encore. Sous les yeux de prêtres et de prêtresses, gardiens du lieu. Du haut de leur vertu, du haut de leur balai dans le cul, ils toisaient la fille qui tournait en rond. Littéralement. Sur environ cinq mètres carré, elle s'extasiait sur le fait que la Terre tournait. Que ses pieds tournaient. Que leurs têtes à eux, tournaient. Puis elle est passée à autre chose. Quelque chose de beaucoup plus censé. Elle s'est assise sur un banc, et a fermé les yeux.
Au milieu de ces fidèles, enfin si on peut dire ça d'adorateurs de lézards et de piafs, les maîtres de culte relâchaient peu à peu leur attention. Et se remirent à leurs tâches avec plus de concentration. Donc, ne virent pas le grand sourire qui apparu, du coin de ses lèvres.

Elle n'avait vraiment que ça à faire. Après tout, user de son pouvoir pour se faire passer pour quelqu'un d'autre et prendre un max d'argent, ce n'était que l'affaire d'une soirée, et le temps qu'elle se retrouve sur la paille elle pouvait tuer beaucoup d'heures. C'est donc pourquoi, en ce beau samedi matin, Eve se dirigea au petit bonheur la chance et tomba ici. Au sens propre. Impressionnée par la taille et l'aspect massif du monument, le nez en l'air, elle ne vit pas les marches et se ramassa royalement avant d'éclater d'un rire qui ferait presque passer son menton largement ouvert pour une bonne farce. La douleur assez lancinante qu'elle ressentait alors avait provoquée dans cet être si dérangé une sorte de bonne humeur, contrebalançant la voix qui lui sapait le moral avant cela. Lui disant que c'était dangereux. En plein jour, le matin voir même l'aube, elle sortait ! C'était à appel à tous ceux qui voulaient sa peau de l'embarquer. Evidemment, ce pessimisme appelé Till oubliait qu'à environ onze heures du matin, les seuls agresseurs potentiels étaient les pigeons et leurs fameuses "bombes". Il n'empêche qu'elle le croyait, et c'est pour cela que le trajet entre son appart' et le centre-ville se fit au pas de course.
Et c'est pour ça qu'elle tourna en rond une fois dans le Temple. Pour brouiller les pistes. Vous savez, comme cela ils ne peuvent pas savoir quelle direction elle va prendre jusqu'à ce qu'elle s'arrête et se dirige quelque pars et bien bam, ils se rendent compte qu'ou qu'elle aille, ça sera au Temple.
Ce qui donc, ne brouille logiquement rien du tout, si ce n'est l'esprit déjà bien tortueux de la jeune femme.

Le menton saignant, le sourire qu'elle arbore habituellement à chaque nouvelle découverte qu'elle veut faire, Eve ressemblait à une gamine coincée dans un corps de "grand". Mais ce n'était pas grave, car déjà elle se relevait du banc inconfortable, et se dirigeait avec détermination - mais sans brouiller les pistes - vers une petite source de lumière. Créant dans ses yeux le reflet d'une flamme, ce n'était pas en l'hommage d'un dragon ou d'un ange qu'elle allait devoir gâcher une pièce. D'ailleurs, ça n'allait être pour personne. A présent à portée, elle entendit les pas précipités d'une de ces coincées de prêtresses qui semblait avoir très bien compris. Tournant la tête vers elle, elle lui dédia ton sourire le plus angélique avant de souffler sur l'ensemble des mèches, sous les yeux offusqués des quelques badauds présents.

On avait dit les rideaux non ?
*Ah ! C'est vrai.. Attend que j'en trouve une non-éteinte*
Franchement, ou est-ce que tu as vu quelqu'un souffler des bougies à un anniversaire ?
*Ça va ça va, c'est la blonde qui m'a distrait*
En tout cas elle s'approche et tu n'as touj-

    BON ANNIVERSAIRE ESPECE DE CRETIN CONGENITAL.

La main encore tendue tenait une des bougies qui était resté allumée et qui innocemment, avait commencé à brûler le rideau de velour rouge tendu sur un mur pour l'habiller. Sans surprise, on saisit son poignet et l'ersatz de Marilyn Monroe lui cria un bon nombre de chose à la figure avant d'appeler de l'aide pour éteindre le feu qui se propageait comme la peste.

Je. Désolé pour ce que j'ai dis.
*Pas grave, l'important était de le fêter. Mais fais-moi confiance un peu, je sais qu'il faut brûler une maison aux anniversaires.*
Revenir en haut Aller en bas
Mélodie Orube

Métamorphe
Alpha des Loups
MétamorpheAlpha des Loups

avatar

En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis] Mar 22 Nov - 6:42


L'une des premières choses qui arrivèrent à l'esprit de Mélodie est sûrement la question suivante : Mais qu'est ce que je fais ici ?! Souriante, Orube continua de marcher comme si de rien n'était, comme s'il n'y avait pas une autre personne avec dans ce corps, et que cette autre personne n'était pas en train de s'énerver contre celle qui le contrôlait en ce moment. Et ce quelqu'un était Orube, perché sur un mur à plusieurs mètre de hauteur. Elle n'avait pas été pour l'idée de sortir voir le temple alors que de un : il y avait une brume incroyable et que, deux de : elle avait sommeil. Sa colocataire lui avait bien dit de se reposer, qu'elle prenait le contrôle, mais la jeune aventureuse avait clairement refuser et avait même ajouté sa petite touche personnelle à cette sortie. Passer par le côté tranquille et montant de la montagne pour aller jusqu'au temple ? Très peu pour elle, si elle pouvait faire de l'escalade dans un nouvel endroit, elle le ferait ! La robe soulevée et attachée sur le côté, les cheveux en queue de cheval, elle ne retenait absolument pas son sourire qui grandissait au fur et à mesure qu'elles montaient. Oh, elles n'étaient plus très loin, ce n'était pas une escalade à très grand risque non plus, quoi qu'en tombant maintenant, on aurait été assuré de leur mort ou quasi mort. Aller savoir pourquoi, elles ne tombèrent pas le moins du monde. Pire, elles réussirent à arriver jusqu'en haut, se hissant douloureusement sur le sol stable. Hey, personne n'avait dit qu'elles étaient habituées à ce genre d'entrainement brutal ! C'était même l'inverse depuis qu'elles étaient ici, au grand désarroi d'Orube. Mais au quel Mélodie rappela qu'elles n'avaient pas forcément le temps pour ça, et que c'était bien idiot de nommer une "montagne" un simple bâtiment d'une trentaine de mètre.

Orube pesta et, une fois relevée, remit correctement la robe et se détacha les cheveux. Même si sa compère adorait les attacher, elle ne comprenait pas pourquoi elle devrait les garder ainsi. On attache déjà beaucoup de chose dans les mondes, humains ou non humain ! Puis .. pouvait elle encore ce considérer comme humaine ? Bah, sûrement pas. Reprenant sa marche tranquillement, elle s'avança vers le temps. Quoi qu'elle dise, Mélodie avait raison sur ce point. Il était absolument grandiose, magnifique .. même si, pour elles, cela ne valait pas des ruines ou autre chose. Elles aimaient visiter un lieu et tacher de reconstituer son histoire, pas qu'on lui livre sur un plateau d'argent ! Pourtant, il faut faire avec ce que l'on a.

Elles gravirent plusieurs marchent imposante, observant le temple. Un instant, elles marchèrent sur ce qui semblait être un bout de tissu. Elles le ramassa, curieuse de savoir si c'était à une personne du temple. Elle entra alors, poussant les portes tranquillement lorsqu'elles virent un tableau des plus étranges. Les prêtres et prêtresses couraient par tout. Elles firent quelque pas pour voir enfin la cause de toute cette agitation. Un rideau brûlait.. Bah ce n'est pas très grave.. Hein ? Sursautant, elles aidèrent une femme qui passa à toute vitesse à côté d'elle avec un seau d'eau, mais qui semblait bien en peine, à le jeter sur le feu qui disparut alors, ne laissant qu'une longue fumé. En même temps d'autre sceau d'eau avait été jeté à divers endroit, l'incendie était donc fini. Tout comme l'excitation, sauf qu'elle, en partant, ne laissa qu'une grande impression de calme. Elles poussèrent un long soupire et Orube fit un sourire à la dame qui venait la remercier, lui faisant comprendre que ce n'était pas la peine. Non mais vraiment, elle n'aimait pas les remerciement à rallonge, alors merci au revoir ! Elles étaient venue pour une chose bien précise, et même si Mélodie n'était pas contre l'amabilité, si jamais les prêtes pouvaient lui lâcher la grappe, ça l'arrangerait. Surtout que, Orube, lassé, lui laissa gentiment la place et la peine de ce débattre avec eux tendis qu'elle allait "faire un somme" pour utiliser ses propres mots.

- Merci bien, mais je pense avoir plus de patience pour regarder une flamme que pour observer l'eau qui la tue. Maintenant, si vous voulez bien m'excusez ...

Elle leur sourit à nouveau et se retourna pour enfin visiter les lieux, laissant leur regard interrogateur ce heurter face à son dos. A vrai dire, ce qu'elle avait dit n'avait rien de gentil, mais il ne semblait pas l'avoir compris. Tant mieux ? Commençant à marcher, elle tourna les yeux un instant pour remarquer une fille assise sur le banc. Elle ne semblait pas faire parti du temple pourtant. Peut être que le ruban trouvé plus tôt était à elle ! Peut être bien, mais ce n'était pas crucial après tout, malgré l'étrange sourire qu'elle avait sur le visage. Elle détourna les yeux, s'arrêtant non loin de la jeune femme, observant les bordurent brûlés en soupirant.

" Bien sur, c'est quand j'aurais besoin de toi que tu dors ! Orube, je me demande combien de temps tu passe à ne me servir à rien.
* Du calme votre altesse, et ta jolie diplomatie alors ? J'ai aidée, maintenant je dors ! T'es bien mignonne mais ce corps n'est pas que pour toi, m'okay ? Arrête de vouloir me contrôler .. *
" J'ai abandonnée cet espoir depuis bien longtemps."

Elles soupirèrent. Elle riait souvent en entendant les gens dirent " je ne pourrais pas vivre avec moi même ". C'est bien beau, mais eux en moi, effectivement, ne le vive pas. Sinon beaucoup se serait déjà taper la tête contre les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis] Mer 21 Déc - 16:55

Ou elle est.. Qu'est-ce qu'elle fait.. Est-elle partie sauver le monde ? Comme MonderMowan ? *WonderWoman.* Oui, c'est pareil. Depuis quand est-ce que tu la connais si bien ? En plus, elle n'est pas blonde, elle. 
Ou est-elle, que fait-elle..


Et des idées, et des pensées folles s'agglutinaient dans son esprit. Assise de nouveau sur un des banc inconfortables du Temple, sur ordre de la prêtresse, la démone se balançait doucement d'avant en arrière. Elle avait déjà oublié ce qu'elle venait de faire , cette espèce d'anniversaire qui ne concernait personne. Non, à ce moment présent, elle voulait seulement que la prêtresse revienne. Oh, elle n'était pas loin, cette femme inconnue. Sûrement en train de courir avec ses confrères, un seau d'eau à la main pour éteindre le feu qu'Eve avait allumé. Peut-être même était-elle passée et repassée à quelques mètres de cette dernière. Mais elle ne le vit pas. 
Non, la jeune femme restait le regard fixe et vitreux et les lèvres frémissantes. De loin, on aurait pu croire  à une quelconque fidèle. La seule différence était qu'elle ne s'était pas souciée des flammes et de la fumée, et que si vous lui demandiez ou elle se trouvait, elle n'aurait su vous le dire. 

    ASSEZ. Elle a les mêmes cheveux. Noirs. Ne m'embête plus avec ça.


Le feu éteint, une légère odeur d'humidité se faisait sentir à travers tout le temple, et pourtant, tous les yeux s'étaient braqués sur elle. Elle devait avoir crié trop fort. Peut-etre se dit-elle avec un haussement d'épaules, mais elle ne pu cependant s'empêcher de répéter la dernière phrase prononcée, à voix basse, comme le ferait un maître à son chien, avec un léger sourire.  
Et elle eu une désagréable sensation. Relevant la tête, arrêtant Son balancement, elle ne vit tout d'abord rien. Les multiples mèches de cheveux s'étaient mises dans un désordre total devant ses yeux. D'une main frêle, elle en écarta quelques unes et distingua alors la cause de ce sentiment. Une femme. Rien de spécial à première vue, mais à travers les yeux fous de la démone, cette apparition produisit une légère flamme dans son regard. L'envie de captiver son attention, l'envie de la voir la regarder et surtout celle de lui poser une question anima soudainement une Eve qui en quelques secondes se déplaça à bout de son banc et agrippa avec la poigne des damnés un pan de la robe de la demoiselle. 

Elle y planta son regard fou, son regard illuminé, et avec une certaine admiration lui souffla :

    Es-tu mon héroïne ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




En Savoir Plus
MessageSujet: Re: Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis]

Revenir en haut Aller en bas

Et.. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! [PV Schizobis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

+
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OtherSide :: Coin Détente :: Rp fini-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit